François Hollande dévoile ses propositions pour l’enseignement supérieur | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
François Hollande dévoile ses propositions pour l’enseignement supérieur
©

Campagne

François Hollande dévoile ses propositions pour l’enseignement supérieur

Le candidat socialiste veut "faire de la jeunesse la priorité de (son) projet pour la France".

Ce lundi, François Hollande était à la faculté de médecine de Nancy pour détaillé ses propositions pour l’enseignement supérieur et la recherche.

Le candidat socialiste a déclaré vouloir réformer la loi LRU sur l’autonomie des universités. Il ne souhaite pas "revenir sur le principe d’autonomie" mais sur la "façon dont elle a été mise en œuvre". François Hollande veut "une gouvernance plus collégiale et plus démocratique".

François Hollande propose également la création de 5000 postes pour les premiers cycles universitaires et la création de 40 000 logements étudiants. Le candidat socialiste souhaite également "la création d’une allocation d’études supérieures et de formation sous condition de ressources".

François Hollande a déclaré vouloir "corriger les inégalités territoriales et veiller à ce que ne se constituent pas des déserts universitaires et scientifiques."

Enfin, il estime que "tout doctorant doit avoir une thèse financée avec un contrat de travail, donc une protection sociale". Une proposition jugée "irresponsable" par Frédéric Lefebvre, le secrétaire d’Etat à la Consommation qui estime que "l'exigence de conclure un contrat de travail pour un doctorant va restreindre les critères d'attribution du crédit impôt-recherche".

Laurent Wauquiez, ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche a estimé que les propositions de François Hollande constituaient "une véritable imposture" et qu’il "se ralliait aux propositions qu’il n’avait jamais eu le courage de soutenir".

Lu sur le Parisien.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !