Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
François Hollande veut réduire le nombre de députés
©Reuters

A l'attaque

François Hollande devrait lancer de grandes réformes institutionnelles dès l'an prochain

Selon les informations d'Europe1, le président de la République voudrait accélérer sur ce sujet.

François Hollande est le roi du contre-pied. Le président de la République est un adepte des déclarations puis des rétropédalages. Nouvel exemple en date avec les grandes réformes institutionnelles. Le 14 juillet, il indiquait qu'elles attendraient la fin de son mandat. "Rien ne sera fait avant fin 2016 au moins" prédisait un proche. Finalement, il semble que le chef de l'Etat ait changé d'avis. Selon des informations données ce mercredi par Europe 1, François Hollande les lancrait en "début de l'année prochaine".

En 2015, deux grandes mesures pourraient être prises selon la radion : la réduction du nombre de députés et l'introduction d'une dose de proportionnelle. Ainsi, de 577 aujourd’hui, les députés verraient leur nombre "baisser significativement" d'après des confidences de l’Elysée relayées par Europe 1. Le but aussi sera de limiter le cumul des mandats, mais cela dans un second temps. Quant à la proportionnelle, elle serait introduit aux législatives, "probablement autour de 10%" dit Europe 1.

Mais pourquoi cette prise de décision ? La raison serait politique. François Hollande cherche à se donner un second souffle et ces mesures symboliques ne coûteraient pas un centime à l'Etat. En revanche, le président devrait s'attirer la colère des députés car ces réformes entraîneraient un redécoupage des circonscriptions électorales.

lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !