François Hollande : l’usage d’armes chimiques légitimerait une intervention en Syrie | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
François Hollande : l’usage d’armes chimiques légitimerait une intervention en Syrie
©

Avertissement

François Hollande : l’usage d’armes chimiques légitimerait une intervention en Syrie

François Hollande a ouvert ce lundi la 20e conférence des ambassadeurs à Paris et a dévoilé ses priorités en matière de politique étrangère.

 Le président de la République a estimé que  que l'usage d'armes chimiques par le régime syrien serait une "cause légitime d'intervention directe" de la communauté internationale lors de l’ouverture de la conférence des ambassadeurs, réunie lundi à l’Elysée.François Hollande a également assuré que "la France reconnaîtra le gouvernement provisoire de la nouvelle Syrie" dès sa formation. Appelant de nouveau à une "transition politique" rapide en Syrie, le chef de l'Etat a appelé l'opposition syrienne à "constituer un gouvernement provisoire, inclusif et représentatif".

Il a également vivement critiqué l'attitude de la Chine et de la Russie. "Je dis à la Russie et à la Chine que, dans la crise syrienne, leur attitude affaiblit notre capacité à accomplir le mandat que la charte des Nations unies nous a confié", a-t-il déclaré. "La France inscrit son action dans la légalité internationale et je confirme ici que notre pays ne participe à des opérations de maintien de la paix ou de protection des populations qu'en vertu d'un mandat, et donc d'une résolution du Conseil de sécurité des Nations unies", a-t-il dit. "Faut-il encore que ses membres prennent leur responsabilité pour lui permettre de prendre des décisions", a-t-il ajouté, alors que Moscou et Pékin, principaux soutiens de Damas, bloquent au Conseil de sécurité toute résolution condamnant le régime de Bachar al-Assad.

Lu sur TF1 News

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !