François Hollande : de plus en plus bas, le président n'a plus que 13% d'opinions favorables | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
François Hollande : de plus en plus bas, le président n'a plus que 13% d'opinions favorables
©

Abyssal

François Hollande : de plus en plus bas, le président n'a plus que 13% d'opinions favorables

C'est le résultat d'un sondage YouGov pour i>TELE et le Huffington Post réalisé du 4 au 9 avril, en plein remaniement.

François Hollande atteint des profondeurs abyssales dans les sondages comme le prouve une nouvelle enquête publiée ce vendredi et menée par YouGov pour i>TELE et le Huffington Post. Le président de la République n’est plus qu’à 13% d’opinion positive. Pire encore, les opinions négatives sur son action atteignent 80% soit une progression de 2 points par rapport à la dernière enquête.

Ce sondage a été réalisé après la claque reçue lors des élections municipales et dans le contexte du remaniement gouvernemental. Ceci montre bien que même si François Hollande a prononcé un discours pour annoncer un second souffle dans son quinquennat, il n'a pas convaincu les Français. Le chef de l'Etat est donc dans une position délicate, la pire depuis son entrée en fonction. Si l'on compare également par rapport à ces prédécesseurs, la situation est toute aussi désastreuse, un président n'ayant jamais été à une cote aussi basse.

Quant à Manuel Valls, il débute son action de Premier ministre a une cote de 29% d’opinions favorables. Un score plus haut que celui de Jean-Marc Ayrault (14% au moment de son départ) mais qui reste fragile. Idem pour celui du nouveau gouvernement, les opinions favorables sont très mauvaises, moins d'un Français sur cinq (18%) pensant qu'il n'est pas capable d’inverser la courbe du chômage.


L’enquête a été réalisée sur internet du 4 au 9 avril sur un échantillon de 1038 personnes représentatif de la population française et selon la méthode des quotas.

Lu sur itele.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !