François Fillon va faire "deux ou trois propositions à François Hollande" sur le temps de travail et le monde agricole | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
François Fillon va faire "deux ou trois propositions à François Hollande" sur le temps de travail et le monde agricole
©Reuters

Idées

François Fillon va faire "deux ou trois propositions à François Hollande" sur le temps de travail et le monde agricole

L'ancien Premier ministre a également appelé à combattre le Front national en luttant contre le chômage.

Il fera "deux ou trois propositions à François Hollande". François Fillon, député de Paris et candidat à la primaire pour 2017, a indiqué qu'il ferait des propositions au chef de l'Etat concernant notamment "le temps de travail, les seuils et l'allègement des charges pesant sur le monde agricole". Ces déclarations sont intervenues dans le cadre de l'inauguration de son QG de campagne, boulevard Saint-Germain à Paris.

Plusieurs personnalités de droite étaient présentes, notamment la nouvelle présidente de la région Ile-de-France Valérie Pécresse ou Gérard Larcher le président du Sénat.

"Nous ne pouvons pas laisser le pays dans cet état" et "je demande au président d'agir", a plaidé l'ancien Premier ministre. "S'il est dans le cynisme et le contentement de la stratégie politicienne et tacticienne qui est la sienne, alors on va vers de grandes catastrophes".

L'ancien chef du gouvernement a déclaré ne pas être "surpris" par les résultats des élections régionales, estimant que le score élevé du Front national relevait de "la souffrance économique et sociale des Français". "L'obstacle principal est comment réduire le chômage", a-t-il martelé. "Tous ceux qui pensent qu'il y a d'abord un problème d'immigration et d'identité, c'est pour contourner l'obstacle de la difficulté à faire baisser le chômage. Ça ne veut pas dire que ces problèmes n'existent pas, mais tant qu'on n'aura pas résolu cette question fondamentale du mal-de-vivre des Français, le FN continuera de progresser", a-t-il dit.

François Fillon en a également profité pour critiquer Nicolas Sarkozy, sans le nommer. "Si on revient soit pour restaurer des réformes précédentes soit pour entamer des réformes de compromis, on ne résoudra pas les difficultés de la situation économique".

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !