François Fillon se dit "en compétition" avec Nicolas Sarkozy | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
François Fillon se dit "en compétition" avec Nicolas Sarkozy
©

UMP

François Fillon se dit "en compétition" avec Nicolas Sarkozy

L'ancien premier ministre affirme également une "maladresse" dans la formulation de ses propos concernant le Front national.

François Fillon en compétition avec Nicolas Sarkozy. L'ancien premier ministre est revenu pour le JDD sur son actualité et son engagement. Celui qui envisage plus que jamais de se porter à l'élection présidentielle voit dans sa candidature une source naturelle de conflit entre lui et l'ancien président de la République. "Je ne peux pas assumer toutes les conséquences d'une candidature à la présidentielle et ne pas être en conflit avec Nicolas compte tenu de son état d'esprit. On est de facto en compétition", explique-t-il.

Une déclaration qui a permis au député de Paris de se démarquer une nouvelle fois de son ancien supérieur : "Nous n'avons pas réalisé la rupture promise (…) Oui, il faut un programme de vraie rupture, un programme de vérité. Avec les socialistes, la situation va hélas encore se dégrader sur les impôts, l'emploi, la sécurité".

François Fillon, qui a récemment perdu quatre points dans le dernier baromètre TNS Sofres, est revenu sur la polémique engendrée par ses propos sur le Front national. S'il regrette la "maladresse" de sa formulation, l'ancien premier ministre ne change pas d'opinion, dans le fond. "Ce n'était pas improvisé (…) Derrière, il y a une idée. On ne peut pas se laisser enfermer dans une doctrine de parti peut-être confortable mais qui ne règle rien. De toute façon, moi je ne veux plus de consigne. Je suis libre."

Lu sur le JDD

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !