François Fillon porte plainte contre le Canard Enchaîné | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
François Fillon porte plainte contre le Canard Enchaîné
©AFP

Justice

François Fillon porte plainte contre le Canard Enchaîné

François Fillon a déposé plainte contre l'hebdomadaire satirique sur le fondement de l'article 97 de l'article du Code électoral.

Le candidat Républicain éliminé dès le premier tour de l'élection présidentielle a déposé plainte contre Le Canard Enchaîné à propos des articles concernant les emplois fictifs présumés de sa famille. C'est l'hebdomadaire satirique qui l'annonce lui-même à la Une de son édition à paraître ce mercredi 3 mai. L'information a été confirmée à l'AFP ce mardi par l'entourage de l'ex candidat à la présidentielle. Un rédacteur en chef et un journaliste seront interrogés le 11 mai dans le cadre de cette procédure.

Il ne s'agit pas d'une simple plainte pour diffamation comme il est d'usage, mais d'une plainte fondée sur l'article 97 du Code électoral qui dispose : "Ceux qui, à l'aide de fausses nouvelles, bruits calomnieux ou autres manoeuvres frauduleuses, auront surpris ou détourné des suffrages, déterminé un ou plusieurs électeurs à s'abstenir de voter, seront punis d'un emprisonnement d'un an et d'une amende de 15 000 euros".

Le "Canard" avait révélé notamment fin janvier que Penelope Fillon avait été rémunérée comme attachée parlementaire pendant plusieurs années auprès de son mari ou son suppléant. Le candidat Républicain avait alors pendant la campagne dénoncé un "complot" politique et médiatique et avait affirmé que ces fuites dans les journaux étaient l'œuvre d'un "cabinet noir".

Lu sur BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !