François de Rugy : la primaire écologiste "ne sert à rien d'autre qu'affaiblir l'écologie" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
François de Rugy : la primaire écologiste "ne sert à rien d'autre qu'affaiblir l'écologie"
©DR

Vert de rage

François de Rugy : la primaire écologiste "ne sert à rien d'autre qu'affaiblir l'écologie"

Ce vendredi 19 août, l'ancien député EELV, jette un regard très sévère sur la stratégie adoptée par les Verts pour la présidentielle.

Après la défection de Nicolas Hulot, Europe Ecologie-Les Verts a approuvé l'idée d'un scrutin pré-présidentielle. Une initiative qui s'attire l'incompréhension, voire le mépris de François de Rugy. "Ils vont se réunir, être quelques candidats, auront peut-être quelques milliers d'électeurs, pour faire ensuite 1% à l'élection présidentielle", a déclaré le député de Loire-Atlantique, ancien membre d'EELV qui en a claqué la porte il y a un an, au micro d'Europe 1.

"Beaucoup de choses n'ont pas été faites"

Selon lui, qui préfère se lancer dans le scrutin organisé par le Parti socialiste, cette primaire "ne sert à rien d'autre qu'à affaiblir l'écologie". "Je crois que c'est en s'inscrivant dans un rassemblement plus large qu'on peut faire avancer l'écologie". Ainsi, on peut expliquer son départ du groupe écologiste en mai dernier pour rallier celui des socialistes à l'Assemblée. Favorable à l'entrée des écologistes au gouvernement, il a soutenu François Hollande à plusieurs reprises.

À tel point que certains, comme Arnaud Montebourg, le soupçonnent de n'être qu'un candidat fantoche à la primaire, destiné à rouler pour le candidat Hollande au second tour. Une hypothèse que de Rugy conteste. "Je n'aime pas le dénigrement permanent, la vie politique française en souffre", a-t-il déclaré pour justifier son soutien à François Hollande. "Pour autant, à la fin d'un mandat, le temps est venu de faire le bilan et d'avoir un moment d'explication et de proposition pour l'avenir. En tant qu'écologiste, je pense que beaucoup de choses n'ont pas été faites, et que beaucoup sont à faire."

Réponse à Montebourg

François de Rugy a également répondu aux soupçons d'Arnaud Montebourg et son entourage. "Je peux comprendre qu'Arnaud Montebourg n'ait pas tellement envie qu'il y ait la voix écologiste dans cette primaire puisqu'il s'est échiné, quand il était ministre, à être systématiquement anti-écolo". "Il est pro-nucléaire, il voulait refaire du gaz de schiste. Pour moi, il incarne vraiment l'économie d'hier, cette façon de regarder en arrière au lieu de se projeter dans l'avenir, dans le progrès." Seule bonne nouvelle, aux yeux de François de Rugy : l'ancien Vert et l'ancien ministre de l'Économie pourront avoir un "vrai débat". 

Lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !