France : l’OCDE revoit à la hausse ses prévisions de croissance | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
France : l’OCDE revoit
à la hausse ses prévisions
de croissance
©

Et ça repart...

France : l’OCDE revoit à la hausse ses prévisions de croissance

Selon les prévisions de l’organisation, la croissance serait de 0,6% contre une précédente estimation de 0,3%.

L’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) a revu ce mardi la prévision de croissance pour la France cette année. Selon ses prévisions économiques semestrielles, la croissance française serait de 0,6% contre une précédente estimation de 0,3%.

Une estimation plus proche de l’estimation  de 0,5% du PIB, prévue par le nouveau président François Hollande.

L’OCDE prévoit également une croissance de 1,2% pour 2013, un chiffre cette fois inférieur au 1,7% sur lequel table François Hollande. "Le taux de chômage pourrait atteindre un pic de 10,5% début 2013 et ne reculer que lentement ensuite", prévoit l'OCDE.

"Tandis que la formation de capital et les crédits accordés aux sociétés non financières ont résisté à la tourmente, les marges des entreprises et leur taux d'autofinancement sont tombés à des niveaux bas. De ce fait l'investissement des entreprises et le chômage devraient être plus encore que jusqu'à présent affectés par la faiblesse de la demande", note le rapport.

Le rapport publié par l’OCDE estime toutefois que la crise de la dette dans la zone euro génère "une forte incertitude sur les perspectives économiques et un scénario beaucoup plus sombre reste plausible".

L’organisation appelle à de "profondes réformes". "Il y a également largement la place pour rééquilibrer la structure de la fiscalité en baissant les charges sur le travail, en éliminant des dépenses fiscales inefficaces et en accroissant les impôts sur la propriété, la succession et les taxes environnementales", suggère-t-elle.

Lu sur 20minutes.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !