La France éliminée de l’euro de handball | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
La France éliminée
de l’euro de handball
©

Coup d’arrêt

La France éliminée de l’euro de handball

Battus par la Croatie, les Experts n’aligneront pas un cinquième titre international consécutif.

L’équipe de France de handball n’est plus invincible. C’était déjà un état de fait la semaine dernière, alors qu’elle s’était inclinée lors de deux des trois matchs du premier tour du championnat d’Europe organisé en Serbie. C’est depuis mardi soir inscrit dans son histoire : les Experts ont été éliminés par la Croatie.

Après avoir enchaîné quatre titres internationaux consécutifs (champions olympiques en 2008, champions du monde en 2009 et 2011, champions d’Europe en 2010), les handballeurs français n’ajouteront pas une cinquième ligne à leur incroyable série, sans précédent dans l’histoire de leur discipline. C'est la première fois en huit ans que la France ne sera pas en demi-finale d'une grande compétition internationale. 

L’espoir était mince : les Experts devaient s’imposer contre la Croatie, puis contre l’Islande, et espérer dans le même temps une défaite de la Hongrie. Les Croates ont mis fin aux minces espoirs en se défaisant des Français 29 à 22. La France a tenu le choc pendant 45 minutes mais a lâché prise dans le dernier quart d’heure.

"L’équipe n’est pas assez solide dans sa tête actuellement. Si elle fait le match en tête, elle peut le tenir, dès qu’elle est en difficulté et en retard au score, elle a pas les armes pour être conquérante", a concédé l’entraîneur française Claude Onesta. Qui, malgré la déception, se refuse au défaitisme : "c’est jamais fini, l’Histoire continue, elle devra rebondir. Ce qu’on n’a pas su faire aujourd’hui, il faudra savoir le faire dans quelques mois. C’est un moment de cette histoire qui s’arrête, ce n’est pas l’Histoire qui est arrêtée", a-t-il estimé.

Lu sur L'Equipe

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !