France/Brésil : La sélection de Blanc | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Laurent Blanc a-t-il définitivement écarté Evra de la sélection tricolore ? Pour l'instant, tout semble laisser penser que oui...
Laurent Blanc a-t-il définitivement écarté Evra de la sélection tricolore ? Pour l'instant, tout semble laisser penser que oui...
©

Football

France/Brésil : La sélection de Blanc

Il ne sera sans doute plus jamais capitaine de l'équipe de France de football, mais la réintégrera t-il seulement un jour?
Pas pour le prochain match, en tout cas. Laurent Blanc n'a pas retenu Patrice Evra dans la liste de 23 joueurs qu'il a communiquée ce jour à 14 heures. Le sélectionneur justifie son choix par des "raisons sportives, c'est tout".
Le sort du défenseur de Manchester était très attendu, après les déclarations de la ministre des Sports, le 29 janvier dernier dans le journal L'Equipe. Chantal Jouanno y affirmait qu'il serait "inadmissible" que les meneurs de la fronde sud-africaine (Anelka, Evra, Ribéry et Toulalan) réintègrent l'équipe de France. Soutenu par le président de la Ligue et par celui de la Fédération, le sélectionneur n'avait pas attendu trois jours pour répondre à la ministre dans les colonnes du Midi Libre, en réaffirmant son indépendance. Avec l'éviction d'Evra de sa liste, Laurent Blanc semble suivre une logique à la fois politique et sportive. Si les performances de l'ancien capitaine des Bleus avec son club sont aujourd'hui encore irrégulières, 62 % des Français ne souhaitaient pas le voir réintégrer l'équipe de France.

Parmi le nouveau groupe retenu pour affronter le Brésil, on retrouve les cadres sur lesquels Laurent Blanc a toujours voulu reconstruire une équipe: Mexès, Gourcuff, Lloris, Rami, Nasri ou encore M'Vila. Un nouveau joueur fait son apparition. Il s'agit de Laurent Koscielny, défenseur central d'Arsenal qui, il y a six mois à peine, évoluait dans l'effectif de Lorient.

Lu sur Football.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !