France : 46% des Français se sentent déclassés par rapport à leurs parents | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
France : 46% des Français se sentent déclassés par rapport à leurs parents
©Reuters

C'était mieux avant !

France : 46% des Français se sentent déclassés par rapport à leurs parents

Selon une enquête menée par la Drees, 46% des Français considèrent que leur situation personnelle est moins bonne que celle de leurs parents. Un chiffre en forte hausse : + 10 points en dix ans.

Selon, le baromètre d’opinion de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees), près de la moitié des personnes interrogées (46%) considéraient en 2014 leur situation globale moins bonne que celle de leurs parents. Un sentiment qui s'est considérablement renforcé car en 2004, ils n'étaient que 36% à penser qu'ils vivent moins bien que la génération précédente.

Et les avis changent en fonction de la place occupée par les individus interrogés sur le marché du travail, mais aussi de leur âge. Ainsi, les personnes de 60 ans et plus « ont une bien meilleure opinion de leur situation que de celle de leurs parents », contrairement à la majorité des 25-59 ans, qui estiment que leur situation s’est dégradée par rapport à leurs aïeux. Les moins de 25 ans, eux, seraient 44% à juger leur situation moins bonne, même si ce résultat recouvre plusieurs réalités : parmi eux, les jeunes actifs sont plus pessimistes que les étudiants (respectivement 51% contre 36% considèrent être déclassés).

La peur de la pauvreté

Selon l'étude, la précarité sur le marché du travail reste le principal facteur d’explication du sentiment de déclassement. 67% des chômeurs ont le sentiment que la situation de leurs parents était meilleure, contre 48% pour les personnes travaillant à temps plein. Ceux qui travaillent à temps partiel ou en intermittent pensent aussi en majorité être déclassées (respectivement 55% et 61%).

45% des Français qui pensent que leur situation est moins bonne que celle de leurs parents ont peur de basculer dans la pauvreté au cours des cinq prochaines années. C’est seulement le cas de 28% des personnes estimant que la situation de leurs parents était moins bonne ou identique à la leur.

En conclusion, les trois-quarts de chaque groupe considèrent que la méritocratie à la française ne fonctionne pas, et que la société est « plutôt injuste ».

A LIRE AUSSI : 76% des séniors "vivent bien leur âge" : pourquoi les Français sont de plus en plus heureux d’être vieux (et de moins en moins d’être jeunes...)

Lu sur Libération

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !