FN : les adhérents pourraient être interrogés sur un changement de nom du parti | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Les adhérents pourraient se prononcer sur un changement de nom selon Florian Philippot
Les adhérents pourraient se prononcer sur un changement de nom selon Florian Philippot
©Reuters

En deux lettres

FN : les adhérents pourraient être interrogés sur un changement de nom du parti

Florian Philippot a expliqué ce mardi que cette démarche était envisageable lors du Congrès du parti en novembre.

La scène se passe en 2010. Marine Le Pen est interrogée sur un changement de nom possible du FN. Réponse de la future présidente : "il n'est pas temps de se poser cette question-là. Le temps viendra peut-être le jour où nous serons amenés, après une victoire, à rassembler largement autour de nous". En mai, 2012, elle avait de nouveau indiqué ne pas y être "défavorable", au contraire de Jean-Marie Le Pen qui avait trouvé "débile, scandaleux et impensable" qu'on puisse émettre l'idée.

Octobre 2014, les mentalités ont bien évolué au FN. En effet, les adhérents du parti pourraient être interrogés sur un changement de nom du parti. Florian Philippot a expliqué ce mardi que cette démarche était envisageable. "L'idée est qu'il y aura très probablement un questionnaire dans les temps qui suivront le Congrès. Marine Le Pen a évoqué la possibilité que parmi les questions soumises aux adhérents, il y ait une question sur le changement de nom"a dit l'eurodéputé.

Mardi matin, un des proches de Marine Le Pen a "démenti" que l'introduction de cette question dans le questionnaire était certaine à 100%. "Rien n'est fixé. Toutes les questions peuvent être posées, mais il n'y a pas de réflexion à ce stade sur un changement de nom ni sur quoi que ce soit d'autre" a expliqué la source. Plusieurs autres responsables FN dont Louis Aliot se sont dits opposés à un changement de nom. "Mais poser la question au titre d'une consultation de la base ne me choque pas plus que ça" a lancé le vice-président du parti.

Fondé en 1972, le "Front national pour l'unité française" a vite été connu sous le nom simple de "Front national". À plusieurs reprises, il a utilisé d'autres noms lors d'élections comme le "Rassemblement national" (1986) ou le "Rassemblement bleu marine" (2012). 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !