Florian Philippot raconte le jour où il s'est fait évincer du Front national | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Florian Philippot raconte le jour où il s'est fait évincer du Front national
©Reuters

La guerre continue

Florian Philippot raconte le jour où il s'est fait évincer du Front national

Depuis son départ fracassant du FN, le leader des Patriotes n'arrête pas d'envoyer des piques à l'ex-candidate à la présidentielle.

Depuis qu'il a quitté le Front national, Florian Philippot ne cesse de critiquer Marine Le Pen. Dans Libération ce jeudi 30 novembre, il se lâche totalement. "On avait Marine, mais on a retrouvé Le Pen", déclare-t-il d'abord.

>>> À lire aussi : FN : pourquoi ce que Florian Philippot a fait gagner au parti ne réside ni dans sa ligne souverainiste ni dans la dédiabolisation

Rien à voir donc avec les mots doux qu'il adressait jadis à celle qu'autrefois il voulait placer à l'Élysée. Bras droit, ami et confident, il s'est retrouvé sous le feu des critiques après les échecs de la présidentielle et des législatives. Il raconte le jour où il a compris que son aventure était terminée au FN. Lors d'un déjeuner, il est placé à l'autre bout de la table. "C’est là que j’ai compris. Je la connais par cœur. Je la vois encore ricaner comme une sotte", affirme-t-il aujourd'hui. 

Lu sur Libération

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !