Florian Philippot : "Le rassemblement autour de Jean-Marie Le Pen, ça n'est pas le FN" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Florian Philippot le 2 mai 2016 sur RTL
Florian Philippot le 2 mai 2016 sur RTL
©Caroline Brenière / RTL.fr

Jeanne ?

Florian Philippot : "Le rassemblement autour de Jean-Marie Le Pen, ça n'est pas le FN"

Au micro d'Olivier Mazerolle ce lundi matin, le numéro deux du Front national a fustigé la manifestation du co-fondateur du parti, à laquelle ont assisté trois cadres du FN dimanche 1er mai.

"Je n'ai vécu qu'un seul 1er mai, celui du Front national", insiste Florian Philippot, invité sur RTL le 2 mai. Le vice-président du parti d'extrême-droite est revenu sur la sortie de Jean-Marie Le Pen dimanche matin, qui a déclaré que sa fille Marine serait battue aux prochaines élections présidentielles françaises de 2017, lors d'un rassemblement dissident dimanche 1er mai.

Dimanche 1er mai, Marine Le Pen fleurissait la statue de Jeanne d'Arc place Saint Augustin à Paris, tandis que son père déposait une gerbe au pied de la traditionnelle statue équestre de la pucelle d'Orléans dans la capitale, située place des Pyramides, au pied de laquelle Jean-Marie Le Pen avait appelé Jeanne "au secours !".

Lundi matin, Florian Philippot n'a pas manqué de rappeler que le co-fondateur du FN ne fait plus partie de son parti après son exclusion par sa fille en août dernier.

Les menaces de sanctions des actuels ténors du FN à l'encontre des cadres du parti s'affichant aux côtés de Jean-Marie Le Pen n'ont pas empêché le député européen Bruno Gollnisch, ou encore Marie-Christine Arnautu, vice-présidente du Front national chargée des affaires sociales, d'être présents place des Pyramides dimanche matin.

Un bureau politique se tiendra ce lundi 2 mai pour statuer sur leur éventuelle exclusion du parti.

"D'eux-mêmes, quand on participe à une manifestation aussi hostile qui souhaite la défaite des patriotes et de Marine Le Pen en 2017, on doit, peut-être par dignité, se dire : 'Je n'ai plus rien à faire dans les instances dirigeantes du parti'. Si j'allais demain à un rassemblement anti-Marine Le Pen, je me dirais que je ne peux pas rester vice-président du FN", a lancé Florian Philippot lundi matin sur RTL.

La veille, des fidèles de Jean-Marie Le Pen s'en sont pris à Florian Philippot, brandissant des pancartes le comparant à l'évêque Pierre Cauchon, qui fit brûler Jeanne d'Arc.

A LIRE AUSSI : Jean-Marie Le Pen sans le FN devant la statue de Jeanne d’Arc pour le 1er mai : retour à la case départ pour l’extrême-droite française

Lu sur RTL

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !