Fleur Pellerin annonce une hausse de la redevance télé à 137 euros en 2016 | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Fleur Pellerin annonce une hausse de la redevance télé à 137 euros en 2016
©Capture d'écran BFMTV

Pas de retour de la pub après 20 heures

Fleur Pellerin annonce une hausse de la redevance télé à 137 euros en 2016

La ministre de la Culture a expliqué ce choix du gouvernement dans le JDD : "Une solution aurait été d'augmenter la redevance de 4 euros : nous nous y refusons. Une telle décision aurait été incohérente, la politique du gouvernement visant, au contraire, à baisser les prélèvements".

Fleur Pellerin a tranché dans le dossier de la redevance. Le gouvernement, qui hésitait entre augmenter cette taxe payée par les foyers équipés d'un téléviseur ou remettre de la publicité après 20 heures sur les chaînes publiques, pour renflouer l'audiovisuel public, a finalement choisi la hausse. La redevance augmentera donc en 2016 d'un euro, passant de 136 à 137 euros. La ministre de la Culture l'annonce dans le Journal du Dimanche : "J'ai proposé que la redevance reste limitée à l'inflation conformément à la loi. La hausse sera donc contenue à un euro seulement en 2016. C'est la plus faible augmentation depuis 2008".

Et Fleur Pellerin de poursuivre pour expliquer son choix : "En complément, nous augmenterons à la marge la taxe que paient les opérateurs d'accès à Internet qui passera de 0,9 % de leur chiffre d'affaires à 1,2%. Cette fraction des recettes sera affectée de façon pérenne à l'audiovisuel public", a ajouté Fleur Pellerin. La "taxe télécoms" de 0,9%, dite "taxe Copé", avait été instaurée en 2009 par le gouvernement Sarkozy pour financer France Télévisions, en compensation de la suppression de la publicité après 20 heures.

Porter cette taxe à 1,2%, et affecter ces 0,3 point supplémentaires à l'audiovisuel public rapportera plusieurs dizaines de millions à France Télévisions ou Radio France, déficitaires cette année de respectivement 10 et 21 millions d'euros. Et la ministre de préciser : "Une solution aurait été d'augmenter la redevance de 4 euros : nous nous y refusons. Une telle décision aurait été incohérente, la politique du gouvernement visant, au contraire, à baisser les prélèvements"

Fleur Pellerin de conclure sur la publicité qui ne sera donc pas rétablie après 20 heures sur les chaînes publiques, une hypothèse crainte par les chaînes privées qui avaient adressé mardi une lettre au premier ministre Manuel Valls pour lui faire part de leur inquiétude à ce sujet. "C'était une possibilité. Mais j'ai à coeur de ne pas déstabiliser les autres médias". "Les chaînes privées doivent avoir les moyens de contribuer au pluralisme de l'information et à la création, notamment au financement du cinéma", a-t-elle expliqué.

Lu sur le JDD

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !