Finlande : une élue municipale d'Imatra et deux journalistes assassinées par balle | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Finlande : une élue municipale d'Imatra et deux journalistes assassinées par balle
©Aurore BELOT / AFP

Drame

Finlande : une élue municipale d'Imatra et deux journalistes assassinées par balle

Le tireur pourrait avoir ciblé les trois femmes au hasard.

Que s'est-il passé dans la paisible bourgade d'Imatra, en Finlande, samedi soir ? C'est ce qu'essayent de comprendre les enquêteurs, après l'assassinat d'une élue municipale et deux journalistes de la presse locale. 

Lors d'une conférence de presse, dimanche, les enquêteurs, cités par l'agence de presse STT, ont indiqué que les trois femmes avaient été tuées par un homme armé d'un fusil de chasse. Les trois victimes, dont la présidente du conseil municipal, ont été abattues alors qu'elles sortaient d'un restaurant, vers minuit. Touchées à la tête et au thorax, elles ont succombé à l'attaque.

Une patrouille de police toute proche a été alertée et a interpellé le tireur sur la scène de crime. Agé de 23 ans, il s'est laissé appréhender sans opposer de résistance et semblait même, selon les médias locaux, attendre les policiers assis dans son véhicule au moment de son arrestation.

Son interrogatoire, ce dimanche, n'a pas encore donné d'informations aux enquêteurs, qui ne savent pas s'il connaissait les victimes et ne cernent pas son mobile. Il pourrait avoir choisi ses victimes au hasard et les premiers éléments de l'enquête laissent penser qu'il a agi seul, explique la police.

La municipalité indiquait dimanche sur son site internet avoir mis en place une cellule d'aide psychologique pour les habitants.

Lu dans l'Express

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !