Financement libyen : la cour d'appel de Paris rejette les recours de Nicolas Sarkozy et de ses proches | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Justice
Nicolas Sarkzoy Libye
Nicolas Sarkzoy Libye
©PATRICK KOVARIK / POOL / AFP

Justice

Financement libyen : la cour d'appel de Paris rejette les recours de Nicolas Sarkozy et de ses proches

La cour d'appel de Paris a rejeté les recours déposés contre la validité de l'enquête sur les soupçons de financements libyens de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007. Il reste donc mis en examen, avec Eric Woerth et Brice Hortefeux.

La cour d'appel de Paris a rejeté ce jeudi 24 septembre l'essentiel des recours contestant la validité de l'enquête sur des soupçons de financement libyen de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007, selon des informations de Franceinfo. 

La procédure est donc considérée comme valide.

Les avocats de Nicolas Sarkozy et de ses anciens ministres Claude Guéant, Eric Woerth et Brice Hortefeux avaient soulevé une série de nullités contre ces investigations. 

Les différents protagonistes restent tous mis en examen. La défense peut encore se pourvoir en cassation.

En novembre 2016, l'homme d'affaires Ziad Takieddine avait affirmé avoir remis, entre fin 2006 et début 2007, cinq millions d'euros à Nicolas Sarkozy, alors ministre de l'Intérieur, et à son directeur de cabinet Claude Guéant.

Aucune preuve matérielle n'avait été retrouvée.

Franceinfo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !