FIFA : le Français Jêrome Valcke, n°2 de l'institution, relevé de ses fonctions | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Sport
Jérôme Valcke (à droite sur la photo) en compagnie de Sepp Blatter.
Jérôme Valcke (à droite sur la photo) en compagnie de Sepp Blatter.
©Reuters

Et ça continue

FIFA : le Français Jêrome Valcke, n°2 de l'institution, relevé de ses fonctions

Selon The Guardian, Valcke est accusé d'avoir tiré profit de la vente de billets pour la dernière Coupe du monde au Brésil.

Le numéro deux de la FIFA prend la porte. Le Français Jérôme Valcke, secrétaire général de la Fifa, a été relevé de ses fonctions "avec effet immédiat et jusqu'à nouvel ordre", a indiqué l'instance de football ce jeudi 17 septembre.

Depuis des années, Jérôme Valcke était le n°2 du football mondial et bras droit de Sepp Blatter.  Mais le Français n'aura donc pas survécu à la tempête qui secoue actuellement la Fédération internationale de football.

Dans un communiqué, l'instance explique avoir "pris connaissance d'une série d'allégations impliquant" Jérôme Valcke, mais n'a pas apporté plus de précisions. La commission d'éthique de la Fifa a été chargée d'une enquête.

Selon le journal britannique TheGuardian, Valcke est accusé d'avoir tiré profit de la vente de billets pour la Coupe du monde, qui s'est déroulée au Brésil l'an dernier. Le n°2 de la Fifa aurait ainsi accepté de vendre ces tickets à un prix supérieur à leur valeur.

Le journal affirme avoir consulté des documents qui prouvent que Valcke "devait être le bénéficiaire d'un accord pour vendre les billets à des prix gonflés." C'est un consultant de l'entreprise JB Sports Marketing qui aurait dénoncé ce contrat ainsi que Jérôme Valcke.

Lu sur The Guardian

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !