Laurent Berger de la CFDT évoque des "avancées" dans le cadre de la réforme de la SNCF | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Laurent Berger de la CFDT évoque des "avancées" dans le cadre de la réforme de la SNCF
©ludovic MARIN / POOL / AFP

Laurent Berger briseur de grève ?

Laurent Berger de la CFDT évoque des "avancées" dans le cadre de la réforme de la SNCF

Le numéro un de la CFDT, Laurent Berger, est satisfait de l'adoption par les députés d'amendements portés par son syndicat. Laurent Berger a salué ce vendredi, sur les antennes de RTL, l'adoption par les députés de garanties pour les cheminots.

Jean-Baptiste Danet

Jean-Baptiste Danet

Jean-Baptiste Danet est Président de CroissancePlus. En 2001, il crée Interbrand France. Apres 10 ans, dont 5 en tant que Président d'Interbrand Europe, Jean-Baptiste Danet rejoint Dragon Rouge en 2011 comme directeur général du Groupe et associé des fondateurs. Il quitte l’entreprise en 2016 et rejoint, en tant que Coprésident, le Groupe Ipanema.

Voir la bio »

Laurent Berger a salué ce vendredi, sur les antennes de RTL, l'adoption par les députés de garanties pour les cheminots. 

"Depuis le début nous discutons. (…) Il y a eu des ouvertures sur un certain nombre des sujets et je dis au gouvernement : continuez d'écouter les cheminots CFDT notamment."
Le numéro un de la CFDT, Laurent Berger, s'est ainsi démarqué par rapport à l'attitude des principaux syndicats sur la question de la réforme du secteur ferroviaire ou bien encore sur l'évolution du statut des cheminots.  
"Il y a un premier geste et cela montre que la méthode est la bonne, et qu'il y a de premières avancées. Hier les cheminots CFDT ont reçu un courrier de la ministre qui montrait que sur la question de l'ouverture à la concurrence, il y avait eu quelques avancées avec la prise en compte d'amendements portés par les cheminots CFDT."
L'Assemblée nationale a voté une série de garanties pour les cheminots transférés de la SNCF à une autre entreprise ferroviaire. Ce vote, dans le cadre de l'ouverture à la concurrence, est intervenu ce mercredi.
Les transferts vers une nouvelle entreprise se feront "prioritairement au volontariat" selon Elisabeth Borne, la ministre des Transports. Dans les faits, les cheminots transférés pourront conserver leur niveau de rémunération et le régime spécial de retraite qu'ils avaient à la SNCF. Un autre amendement va permettre de garder certains avantages comme l'accès aux médecins spécialisés et les facilités de circulation.  
Ces garanties demeurent malheureusement insuffisantes aux yeux de Rémi Aufrère-Privel, le secrétaire général adjoint de la branche cheminots de la CFDT. Les propos de Laurent Berger lors de la matinale de RTL ont fait craindre le pire à la base du syndicat au sujet du maintien de la grève. 
Le mouvement se poursuit aujourd'hui et ce samedi à la SNCF. La grève perlée est censée durer trois mois. Les conflits et le bras de fer entre les syndicats et le gouvernement pourraient même s'étendre au-delà du mois de juin
Lu sur Le Journal du Dimanche

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !