Feux rouges grillés et refus d'obtempérer pour un des patrons de la police parisienne | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Justice
Policier
Policier
©BERTRAND LANGLOIS / AFP

Sans gêne

Feux rouges grillés et refus d'obtempérer pour un des patrons de la police parisienne

Poursuivi par des policiers, ralenti par les policiers, il refuse de s'arrêter et continue sa route

A Paris, un équipage de policiers dans une voiture marquée police, a pris en chasse, vendredi 17 septembre, une Skoda grise, qui a brûlé deux feux rouges raconte Le Point.

La voiture ne s'arrête pas, zigzague entre les véhicules. Ralenti par la circulation, le véhicule s'arrête. Les policiers descendent de leur voiture et se portent à sa hauteur. Ils constatent, étonnés, que le conducteur porte la chemise blanche et les épaulettes ornées de feuilles de chêne des patrons de la préfecture de police.  

Ils lui demandent des comptes à travers la vitre, mais il profite du feu vert pour les laisser sur place et continuer sa route.

Ce ponte de la DSPAP utilise une voiture banalisée pour ne pas attirer l’attention sur ses fonctions là où il vit. Le véhicule ne comporte donc ni gyrophare ni pare-soleil « Police ». Ce qui ne l’autorise pas à rouler sans respecter le Code de la route, bien au contraire.

Officiellement, il ne s'agirait pas d'un refus d’obtempérer, selon la DSPAP qui reconnaît l'existence d'un rapport sur cet incident, qui ce « serait plutôt le résultat d’une incompréhension entre les protagonistes ».

Le Point rappelle malicieusement que selon le ministère de l’Intérieur, un refus d’obtempérer est commis toutes les 30 minutes en France. En début d’année, Gérald Darmanin, le ministre de l’Intérieur, alertait sur ce phénomène. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !