Fêtes de l'Aïd et de Yom Kippour : pour la première fois depuis 33 ans, elles auront lieu le même jour | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Fêtes de l'Aïd et de Yom Kippour : pour la première fois depuis 33 ans, elles auront lieu le même jour
©

Danger

Fêtes de l'Aïd et de Yom Kippour : pour la première fois depuis 33 ans, elles auront lieu le même jour

Ce qui n'est pas sans poser quelques problèmes en Israël.

Jeûne, prière et repentance d'un côté, sacrifice de mouton, prières et festivités de l'autre. Pour la première fois depuis 33 ans, juifs et musulmans célébreront, samedi, les fêtes de Yom Kippour et de l'Aïd al-Adha au même moment. Si aux quatre coins de la planète, ce hasard du calendrier ne pose aucun souci, en Israël, la situation est différente, comme le souligne RFI. En effet, alors que le climat est extrêmement tendu au Proche Orient, la police est sur le qui-vive et on s'apprête à vivre un week-end sous haute tension. 

En effet, la grande inquiétude des autorités, surtout samedi, est que des membres de l'un ou l'autre des groupes religieux ne se livrent à des provocations certains agissements qui n'en sont pas. Dès lors, pour éviter le moindre débordement, la sécurité a été renforcée. 

Ainsi, selon Metronews, des renforts de police vont être déployés à Saint-Jean-d'Acre, dans le nord d'Israël, là-même où de violents affrontements avaient eu lieu entre juifs et musulmans en octobre 2008.

Les Territoires palestiniens seront, eux, entièrement bouclés de jeudi soir à samedi soir par l'armée, comme lors de chaque grande fête juive, a annoncé un communiqué militaire. Ainsi, les Palestiniens de Cisjordanie et de Gaza auront interdiction de se rendre à Jérusalem ou en Israël.

Lu sur RFI

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !