Femen : quatre militantes seins nus contre l'extrême droite à Paris | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Les Femen sont habituées à ce genre de manifestation dénudée
Les Femen sont habituées à ce genre de manifestation dénudée
©Reuters

Manifestation

Femen : quatre militantes seins nus contre l'extrême droite à Paris

Elles ont perturbé une manifestation de groupes d’extrême droite en hommage à Jeanne d’Arc dimanche à la mi-journée.

La méthode est toujours la même. Elle est choc et marque les esprits. Ce dimanche n'a donc pas déroger à la règle. Quatre militantes du groupe féministe des Femen ont fait une apparition torse nu sur un balcon surplombant une manifestation de groupes d’extrême droite en hommage à Jeanne d’Arc. Plusieurs cortèges distincts s’étaient succédé en fin de matinée place des Pyramides, où se trouve la statue équestre de la Pucelle en bronze doré. Celui des Jeunesses nationalistes, environ une centaine de personnes, a précédé une centaine de royalistes de l’Action française et une cinquantaine de militants du Renouveau français.

C’est alors que ce dernier cortège s’apprêtait à se disperser dans les rues adjacentes, et que la police contenait un quatrième cortège prêt à déboucher sur la place, celui de l’Union sacrée des patriotes, que les Femen sont apparues au 4ème étage d’un immeuble haussmannien au-dessus de la place. Le néologisme "sextermination" inscrit au feutre sur leurs bustes nus, elles ont déployé une grande banderole rouge sur laquelle était écrit "sextermination for nazi" et "neofeminism is watching you" (le néoféminisme vous regarde), avec un dessin représentant des femmes torse nu brandissant le poing.

Elles ont brandi quelques fumigènes allumés, sous les huées et les insultes de plusieurs centaines de militants d’extrême droite regroupés sur la place : "Femen au bûcher" ou "Femen salopes" puis "Police complice" lorsqu’un cordon de CRS s’est rapidement mis en place au pied de l’immeuble pour en barrer les accès aux militants. Après avoir passé près d’une demi-heure au balcon, elles ont été évacuées une par une via la grande échelle d’un camion de pompiers arrivé sur place.

Voir l'action des Femen ci-dessous :

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !