Faux courrier de Najat Vallaud-Belkacem : le ministère de l'Education nationale porte plainte | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Najat Vallaud-Belkacem est la cible de nombreuses attaques depuis qu'elle a été nommée ministre de l'Education nationale
Najat Vallaud-Belkacem est la cible de nombreuses attaques depuis qu'elle a été nommée ministre de l'Education nationale
©Reuters

Contre-attaque

Faux courrier de Najat Vallaud-Belkacem : le ministère de l'Education nationale porte plainte

Une lettre invitant les maires à mettre en place des cours d'arabe comme activité périscolaire a circulé sur les réseaux sociaux.

L'histoire a agité les réseaux sociaux durant tout le week-end. Une lettre prétendument écrite par Najat Vallaud Belkacem a été diffusée samedi sur la Toile. Elle demandait aux maires de mettre en place des cours d'arabe comme activité périscolaire, dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires. Relayée par plusieurs membres de l'UMP, dont Isabelle Balkany, il s'agissait en réalité d'une imposture. 

"Je vous conseille vivement de donner un avis favorable à l'établissement de cette activité qui a pour but de gommer les barrières linguistiques que pourraient inévitablement rencontrer nos enfants dans un proche avenir" disait le faux document, qui concluait que "la France est et doit rester un pays multiculturel dans l'intérêt et pour le bien-être de tous ses concitoyens". Un faux que n'a pas du tout apprécié le ministère de l'Education nationale qui a décidé ce lundi de porter plainte. 

"Le ministère de l'Education porte plainte à chaque fois qu'il y a usurpation", a précisé un porte-parole du ministère, soulignant que le document comportait "pas mal d'erreurs", sur la forme et le fond. "Ce n'est pas de la compétence de la ministre de désigner le contenu des activités périscolaires, mais c'est celle des communes" rappelle notamment le ministère. 

A LIRE AUSSI - Non, non et non tout n’est pas permis contre Najat Vallaud Belkacem !

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !