Une fuite massive de documents internes montre que Facebook préfère le profit au respect de ses utilisateurs | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Nouveau monde
Mark Zuckerberg
Mark Zuckerberg
©JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Business

Une fuite massive de documents internes montre que Facebook préfère le profit au respect de ses utilisateurs

Et son image de marque ne cesse de se dégrader

Des milliers de pages de documents internes fournis au Congrès par un ancien employé décrivent une entreprise déchirée par un conflit interne où les données sur les dommages qu'elle cause sont abondantes, mais les solutions, et encore moins la volonté d'agir, ne sont pas au rendez-vous indique l'agence américaine AP.

La crise exposée par ces documents montre comment Facebook, malgré ses bonnes intentions régulièrement mises en avant, semble avoir ralenti ou mis de côté les efforts pour faire face aux dommages réels que le réseau social a amplifié et parfois créé. 

La responsabilité finale de cet état de fait incombe au PDG Mark Zuckerberg, qui détient ce qu'un ancien employé a décrit comme un pouvoir dictatorial sur une entreprise qui collecte des données et fournit des services gratuits à environ 3 milliards de personnes dans le monde.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !