Fabien Roussel accusé d'emploi fictif alors qu'il a été payé comme assistant parlementaire | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Fabien Roussel
Fabien Roussel
©Capture d'écran Europe 1

Présidentielle 2022

Fabien Roussel accusé d'emploi fictif alors qu'il a été payé comme assistant parlementaire

Mediapart indique que malgré plusieurs relances, Fabien Roussel n'a fourni aucune preuve de son travail

Le candidat communiste à la présidentielle Fabien Roussel s'est défendu sur Europe 1 lundi matin, face aux accusations d'emploi fictif dans une enquête de Mediapart publiée dimanche.

Le site d'information Mediapart a publié une enquête dimanche qui pointe un soupçon d'emploi fictif de la part du candidat du Parti communiste français (PCF) à la présidentielle. Dans cette enquête, le secrétaire national du parti aurait occupé un poste d'assistant parlementaire rémunéré par un député du Nord, de 2009 à 2014. 

Selon "cette enquête, Fabien Roussel aurait perçu une rémunération de 3.000 euros nets. "C'est une inexactitude", répond le candidat à la présidentielle. "J'ai les documents pour présenter mon salaire. J'ai commencé à 2.460 euros nets en 2009, j'ai fini à 2.700 euros", précise le communiste sur Europe 1.

Tout en niant les accusations, Fabien Roussel ajoute "Les journalistes font leur boulot et je respecte ce travail là", "À un mois du premier tour, je me suis dit sereinement, 'c'est le jeu'."

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !