Exclus des Républicains, Darmanin, Lecornu et Solère rejoignent officiellement LREM | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Exclus des Républicains, Darmanin, Lecornu et Solère rejoignent officiellement LREM
©EglantineD / Wikimedia Commons

Clarification

Exclus des Républicains, Darmanin, Lecornu et Solère rejoignent officiellement LREM

Les membres du gouvernement et le député ont adhéré à La République en marche (LREM) ce samedi, rapporte Le Journal du dimanche.

Ca bouge à droite ce dimanche. Alors qu'une vingtaine d'élus ont annoncé la création d'un nouveau parti, "Agir, la droite constructive", trois autres annoncent leur adhésion à La République en Marche. Il s'agit de Gérald Darmanin et Sébastien Lecornu, membres du gouvernement, et du  député Thierry Solère.

Les trois hommes avaient été exclus des Républicains le mois dernier pour leur soutien actif à la politique d'Emmanuel Macron. Gérald Darmanin a adhéré, via Internet, samedi matin, Thierry Solère et Sébastien Lecornu dans la soirée, assure le JDD. 

Au JDD, le ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, explique que c'est une sortie récente de Laurent Wauquiez qui l'a convaincu de franchir le Rubicon : "Le moment qui m’a fait basculer, c’est quand Laurent Wauquiez a évoqué ‘le grand remplacement culturel’. On ne peut pas simplement dire qu’on n’est pas d’accord avec ça. Il faut le combattre."

Les trois hommes ont prévenu le Premier ministre Edouard Philippe de leur décision, mais n'ont pas réussi à le convaincre de faire de même : "Edouard Philippe est un homme d’Etat dont la priorité est la mise en œuvre des transformations déterminantes pour notre pays", a répondu Thierry Solère. Le Premier ministre, exclu lui aussi des Républicains, n'est donc toujours pas attaché à un parti.

Lu dans le JDD

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !