Eva Joly indignée par les propos de François Fillon | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Eva Joly indignée par les propos de François Fillon
©

14 Juillet

Eva Joly indignée par les propos de François Fillon

Le Premier Ministre établit une distinction entre citoyens de naissance ou naturalisés, des propos profondément choquants pour la candidate écolo à la présidentielle.

[Mis à jour le 16 juillet ]

La candidate écologiste à la présidentielle a jugé les propos de François Fillon, " proprement inadmissible."  Le Premier Ministre a, en effet, établi " une distinction entre les citoyens de naissance ou naturalisés," une différenciation jugée choquante par Eva Joly.

"Je trouve assez indigne de la part du Premier ministre, notamment, de s'être exprimé ainsi sur le sujet ", déclare la candidate d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV).

La réaction d'Eva Joly s'inscrit par ailleurs dans un flots de critiques dont elle fait l'objet depuis sa proposition de remplacer le défilé militaire du 14 juillet par une marche "citoyenne".

[ Le 15 juillet ]

Les réactions pleuvent sur Eva Joly au lendemain de sa proposition visant à remplacer le défilé militaire du 14 juillet par une manifestation "citoyenne", "où nous verrions les enfants des écoles, où nous verrions les étudiants, où nous verrions aussi les seniors défiler dans le bonheur d’être ensemble, de fêter les valeurs qui nous réunissent", explique t-elle.

Herni Guaino, conseiller spécial de Nicolas Sarkozy, parle d'une idée "pathétique", expliquant : "Dire ce qu’elle a dit, c’est pour moi profondément une insulte à tous ceux qui, depuis des siècles, meurent pour ce pays". Marc Laffineur, secrétaire d'Etat aux anciens combattants, se dit "scandalisé et choqué". "Je crois vraiment que c'est indigne de faire des propositions comme cela et de ne pas reconnaître le travail considérable que fait l'armée pour la France", a t-il dit à l'AFP.

A gauche, les réactions semblent plus embarrassées. Martine Aubry confie à Europe 1 : "Je pense qu’il faut garder ce défilé de l’armée pour représenter notre nation. Mais rien n’empêche en même temps de faire une fête de l’égalité chaque 14 juillet. Je crois que les deux vont bien de pair". Même son de cloche pour Laurent Fabius. Ségolène Royal, elle, a expliqué sur France Info : "Je pense qu’il y a des sujets plus urgents que cela. Toutes formes de polémique sur les rites de la République ne sont pas souhaitables. Je maintiendrais en tout cas en ce qui me concerne le défilé militaire le 14 juillet. Il me semble normal qu’au moins une journée par an, on puisse rendre hommage à nos forces armées".

Marine Le Pen, de son côté, parle de propos "absolument consternants". "Ça démontre que Mme Joly ne comprend absolument rien aux liens extrêmement profonds qui existent entre le peuple français et son armée", a t-elle déclaré, ajoutant que Mme Joly, du fait de sa double nationalité, n'était pas "légitime" pour se présenter à la présidence de la République.

Pascal Riché, sur Rue 89, rappelle que les Verts avaient déjà demandé en 2010 à Nicolas Sarkozy de supprimer le défilé du 14 juillet. Le journaliste répond aussi aux propos de Marine Le Pen. Il écrit : " Ce que toute cette affaire trahit simplement, c'est qu'Eva Joly est perçue par ses adversaires comme n'étant pas tout à fait française, et donc pas tout à fait légitime pour briguer la présidence de la République. Tout cela ne sent pas bon. On retrouve cette petite odeur de renfermé, celle-là même qui flottait pendant le débat sur l'identité nationale".

Rappelons enfin qu'Eva Joly, avec sa proposition, n'invente rien. La fête nationale de la Norvège, le 17 mai, prend en effet la forme d'un "défilé citoyen" qui met les enfants à l'honneur. La candidate d'Europe Ecologie-Les Verts à la présidentielle s'est donc inspirée des traditions de son pays d'origine pour soumettre son idée. Cela a le mérite d'ouvrir un débat...

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !