Européennes 2014 : Nicolas Sarkozy songe à s'exprimer avant le 25 mai | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Européennes 2014 : Nicolas Sarkozy songe à s'exprimer avant le 25 mai
©

Reviendra, reviendra pas ?

Européennes 2014 : Nicolas Sarkozy songe à s'exprimer avant le 25 mai

C'est ce qu'a confié ce mardi un cadre de l'UMP à l'AFP, affirmant qu'à l'approche du scrutin, la voix de l'ancien chef de l'Etat "compterait dans la réflexion des Français".

Nicolas Sarkozy s’exprimerait avec les élections européennes du 25 mai ? "Il y réfléchit mais il n'a pas tranché", a confié ce lundi un cadre de l'UMP à l'AFP, amplifiant la rumeur.  "En tant qu'ancien chef de l'Etat, président de l'UE au second trimestre 2008, il a un avis d'expert et de praticien. Sa voix compterait dans la réflexion des Français", a-t-il ajouté, assurant que l'ancien chef de l'Etat prendrait sa décision "la semaine prochaine au plus tard".

Plusieurs ténors de l’UMP avaient déjà réclamé une intervention de Nicolas Sarkozy avant les européennes. "La compétence et l'autorité de Nicolas Sarkozy unanimement saluées pendant la présidence française de l'Union européenne lui confèrent une légitimité personnelle et particulière pour intervenir, déclarait par exemple Brice Hortefeux la semaine dernière dans Le Figaro . Je ne connais pas ses intentions mais suis convaincu qu'une intervention de sa part est espérée, non pas simplement pour mobiliser notre famille politique mais surtout pour tracer une perspective que François Hollande est à l'évidence totalement incapable de proposer." "Je suis effondrée par le haro généralisé contre l'Europe, y compris dans ma famille politique", a quant à elle affirmé Valérie Pécresse, ce lundi sur Europe 1. "L'Europe est absente sur l'Ukraine, François Hollande aussi" et "Sarkozy a été un acteur déterminant en Europe dans la lutte contre la crise financière et dans la crise géorgienne. Sa parole serait utile pour réveiller Hollande", a-t-elle ajouté. "Nicolas Sarkozy doit s'exprimer sur l'Europe et sur l'Ukraine avant les européennes", avait également affirmé François Baroin le mois dernier.

Cette intervention permettrait à l’ancien chef de l’Etat de mesurer sa popularité à droite. Par ailleurs, s’il veut revenir sur la scène politique, le temps presse. En effet, Alain Juppé continue de grimper dans les sondages. Toutefois la prudence est de mise. "L'écart entre Sarkozy et le 'Sage de Bordeaux' se rétrécit en terme d'opinions favorables. Mais il devrait quand même faire profil bas pour ne pas réveiller la sarkophobie dormante", a analysé le politologue Philippe Braud. 

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !