Européennes : Juppé prône un rapprochement avec Macron, Wauquiez est contre | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Européennes : Juppé prône un rapprochement avec Macron, Wauquiez est contre
©CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Franchir le Rubicon

Européennes : Juppé prône un rapprochement avec Macron, Wauquiez est contre

Le maire de Bordeaux veut créer un "grand mouvement central", avec Emmanuel Macron, en vue des prochaines élections européennes.

Ce vendredi, pour une fois, Alain Juppé était à Paris, invité au déjeuner de l’Association de la presse diplomatique. Et le maire de Bordeaux en a profité pour saluer la vision d'Emmanuel Macron sur l'Europe. Il aurait "peu de choses à changer" au discours du président de la République, fin septembre à la Sorbonne, où il a appelé à un second souffle dans la construction européenne, a expliqué Alain Juppé aux convives.

Alain Juppé voit même plus loin et "pense déjà aux échéances européennes de mai 2019, qui feront ressortir en France le clivage pro et anti-UE". Selon le journal, le maire de Bordeaux serait favorable à la formation d'un "grand mouvement central" pour ce scrutin. "La question est de savoir qui en prendra le leadership", s'est-il interrogé, comme si le projet était déjà dans les tuyaux. "Mais si Macron reste dans la ligne de son discours à la Sorbonne, je ne vois pas d'incompatibilité", a-t-il dit.

Laurent Wauquiez, favori de l'élection à la présidence des Républicains, a exprimé son désaccord avec cette idée. "Je pense que cette proposition est une erreur. (...) Nous ne partageons pas la même vision de l'Europe qu'Emmanuel Macron, en particulier sur l'élargissement éventuel de l'Union européenne", a-t-il rétorqué sur France 3 ce dimanche.

Même son de cloche du côté de Valérie Pécresse. "Des pro-Européens, il y en a toujours eu à gauche et à droite. François Mitterand était pro-Européen, je n'ai jamais voté pour une liste socialiste", aux Européennes, a-t-elle réagi au Grand Rendez-vous Cnews-Europe 1-Les Échos.

Lu dans Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !