Euro 2016 : "plus de 1.000 interpellations", selon Bernard Cazeneuve | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Euro 2016 : "plus de 1.000 interpellations", selon Bernard Cazeneuve
©Reuters

Sportif

Euro 2016 : "plus de 1.000 interpellations", selon Bernard Cazeneuve

En visite, lundi 4 juillet, dans les Bouches-du-Rhône, le ministre de l'intérieur est revenu sur l'aspect sécuritaire de l'Euro 2016.

Dans une interview à La Provence, Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur, a affirmé que "la France a voulu être à la hauteur" de l'Euro, qu'il qualifie "d'événement international". Il a souligné que "90.000 personnes mobilisées, dont 72.000 policiers et gendarmes" assurent la sécurité nécessaire à l’événement continental. Bernard Cazeneuve a également souligné le "travail considérable" effectué par les forces de l'ordre "pour prévenir les débordements". Des effectifs qui "depuis le début de la compétition ont procédé à plus de 1.000 interpellations, conduisant à 600 gardes à vue et 56 condamnations". Le ministre s'est félicité du bon fonctionnement du "partenariat mis en place avec les organisateurs et avec les polices européennes".

Quant aux violences survenues à Marseille le 11 juin, au lendemain du début de l'Euro, le ministre de l'Intérieur a affirmé qu'une partie des "34 arrêtés préfectoraux de reconduite à la frontière [qui] ont été prononcés" avaient eu pour but de mettre hors d'état de nuire les "hooligans responsables" de ces débordements. À part ces dérives, le "premier flic de France" a estimé que la compétition "s'est déroulée normalement, dans le climat festif que chacun espérait".

Lu sur RTL

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !