Éthiopie : plus de 400 morts dans la répression des manifestations, d'après Human Rights Watch | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Éthiopie : plus de 400 morts dans la répression des manifestations, d'après Human Rights Watch
©Reuters Pictures

Bain de sang

Éthiopie : plus de 400 morts dans la répression des manifestations, d'après Human Rights Watch

Le gouvernement éthiopien se serait livré à une "répression brutale" contre des manifestants "généralement pacifiques", affirme l'organisation de défense des droits de l’homme.

Selon le rapport publié jeudi 16 juin par l'ONG Human Rights Watch (HRW), plus de 400 personnes ont trouvé la mort en Éthiopie dans le cadre des manifestations organisées contre le gouvernement depuis le mois de novembre 2015. Ce document de 61 pages évoque également "des dizaines de milliers d'arrestations", ainsi que des cas de viols et de tortures. 

Le gouvernement éthiopien se serait livré à une "répression brutale" contre des manifestants "généralement pacifiques", affirme l'organisation de défense des droits de l’homme. Selon HRW, les forces de sécurité éthiopiennes ont plusieurs fois tiré à balles réelles sur les manifestants. 

Pour l'heure, HRW assure également être en possession des noms de 300 personnes tuées, majoritairement des étudiants. "Les forces de sécurité éthiopiennes ont tiré et tué des centaines d’étudiants, de fermiers et de manifestants pacifiques avec un dédain complet pour la vie humaine", a déclaré Leslie Lefkow, directrice adjointe Afrique chez Human Rights Watch.

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !