Etats-Unis : la retraite à 80 ans ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Etats-Unis :
la retraite à 80 ans ?
©

Quatrième âge

Etats-Unis : la retraite à 80 ans ?

De nouvelles statistiques promettent de très longues carrières aux travailleurs les plus pauvres.

Travailler jusqu'à 80 ans pour espérer prendre sa retraite : impossible ? Pas sûr, à en croire une étude alarmante d'un centre de recherche américain, le Employee Benefit Research Institute (EBRI), dont rend compte un ancien journaliste du Wall Street Journal. D'après ces chiffres, le quart inférieur sur l'échelle des revenus américains devront travailler en moyenne jusqu'à 84 ans avant que la moitié d'entre eux puissent espérer avoir assez d'argent pour prendre leur retraite. 

Travailler au-delà des 65 ans n'est plus une exception, mais la norme. D'après le fondateur du site professionnel RetiredBrains.com, ils sont de plus en plus nombreux à ne plus se contenter d'une seule activité et à en chercher une seconde. Le travail à domicile est particulièrement recherché par les seniors. 

D'après l'EBRI, les plus de 65 ans qui continuent à économiser via un plan d'épargne-retraite accroissent leurs chances de pouvoir s'arrêter un jour. L'un des co-auteurs de l'étude conseille aux employés de prendre ces données en compte en adaptant leur santé et leur carrière à cette course de fond qu'est devenue la vie active. 

Le National Journal observe que, alors que les aînés sont contraints de rester sur le marché du travail, les plus jeunes peinent à y entrer. Le taux d'emploi des jeunes américains est à la baisse, alors que celui des plus de 55 ans est légèrement reparti à la hausse après plusieurs décennies de chute. Il est vrai que les carrières commencent et finissent plus tard grâce à l'allongement des études, mais ces chiffres s'expliquent surtout par l'explosion du chômage des jeunes et le recul du départ à la retraite des aînés. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !