Etats-Unis : Joseph Wood, condamné à mort agonise durant deux heures lors de son exécution | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Etats-Unis : Joseph Wood, condamné à mort agonise durant deux heures lors de son exécution
©

Controverse

Etats-Unis : Joseph Wood, condamné à mort agonise durant deux heures lors de son exécution

Son cas a immédiatement relancé la polémique sur cette méthode d'exécution aux Etats-Unis.

"L'injection a commencé à 13h52 (heure locale) et sa mort a été déclarée à 15h49" a indiqué une porte-parole du procureur général de l'Arizona. Pendant quasiment deux heures, Joseph Wood, condamné à mort, était à l'agonie sur sa table d'exécution. Pendant quasiment deux heures, les quelques spectateurs ont regardé cette scène médusés. L'injection létale n'a pas fait l'effet escompté et l'homme de 55 ans a donc vécu un véritable calvaire. 

Il a "suffoqué et cherché sa respiration pendant environ une heure et quarante minutes", a déclaré son avocat Dale Baich quelques minutes plus tard avant d'ajouter, l'Arizona semble avoir rejoint plusieurs autres Etats irresponsables dans une horreur qui était absolument prévisible". Car le cas de Joseph Wood a en effet immédiatement relancé la polémique sur cette méthode d'exécution aux Etats-Unis. 

Des opposants à la peine de mort se sont fait entendre. "Les Américains en ont marre de cette barbarie", a dit Diann Rust-Tierney, de la Coalition nationale pour abolir la peine de mort. Cette spécialiste de l'injection létale a évoqué une exécution "inacceptable", "choquante". "Nous ne pouvons pas continuer à torturer, à mettre les gens sur une table d'exécution pendant deux heures et à espérer qu'ils meurent", a quant à lui affirmé le directeur du Centre d'information sur la peine capitale. 

D'autres exécutions récentes se sont également mal passées comme celle de Clayton Lockett en avril dernier dans l'Ohio et ont pris plus de temps que prévu, ce qui a amené un petit groupe de parlementaires à se former et à proposer d'autres solutions. Pour l'heure, leurs propositions sont restées vaines auprès de Barack Obama mais l'exécution ratée de Joseph Wood pourrait provoquer une réaction du président américain. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !