Etats-Unis : un porte-parole de Joe Biden suspendu après avoir menacé une journaliste | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
La Maison Blanche.
La Maison Blanche.
©SAUL LOEB / AFP

Pas malin

Etats-Unis : un porte-parole de Joe Biden suspendu après avoir menacé une journaliste

TJ Ducklo a été suspendu une semaine sans salaire après avoir menacé une journaliste qui enquêtait sur sa relation avec une autre journaliste.

Un porte-parole de la Maison Blanche, TJ Ducklo, a été suspendu sans salaire pendant une semaine après avoir menacé de "détruire" une journaliste de Politico, Tara Palmeri, qui posait des questions sur sa vie privée.

TJ Ducklo, qui faisait partie de l'équipe de campagne de Joe Biden, aurait menacé la journaliste de "la détruire" car cette dernière enquêtait sur sa relation avec une autre journaliste qui avait couvert la campagne de Joe Biden et sur le conflit d'intérêt que cette relation peut poser, selon le récit de l'incident fait par Vanity Fair.  Il a également fait d'autres commentaires désobligeants et misogynes, selon Vanity Fair.

L'attachée de presse de la Maison Blanche, Jen Psaki, a déclaré vendredi que M. Ducklo avait présenté ses excuses à Mme Palmeri. Elle a ajouté qu'il Ducklo ne travaillerait plus avec les journalistes de Politico à son retour à la Maison Blanche.

Certains observateurs ont critiqué le président Joe Biden pour la légèreté de cette sanction. Le président avait en effet, à son arrivée à la Maison Blanche, déclaré qu'il virerait "sur-le-champ" tout membre du personnel qui parlerait de manière irrespectueuse à des collègues.

CNN

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !