État islamique : tentative avortée de putsch contre Abu Bakr al-Baghdadi | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
État islamique : tentative avortée de putsch contre Abu Bakr al-Baghdadi
©Capture d'écran

Hallali

État islamique : tentative avortée de putsch contre Abu Bakr al-Baghdadi

La police interne de l'État islamique se serait soulevée contre le leader du groupe alors que commençait l'offensive contre Mossoul.

Des membres de la police de l'État islamique auraient tenté un coup d'État contre leur leader, Abu Bakr Al-Baghdadi, ce lundi, alors que commençait l'offensive de l'armée irakienne, soutenue par une coalition occidentale, contre Mossoul, la plus importante ville détenue par le groupe et son dernier bastion en Irak. Une bataille armée de plusieurs heures aurait eu lieu.

"L'État islamique a maté une tentative de coup d'État par la "police islamique" dans la ville de Mossoul. [...] Des dizaines de personnes ont été exécutées, le dirigeant du putsch a été tué, et l'EI a repris le contrôle de son quartier général", déclare Al Sumaria TV, une chaîne d'information irakienne, dont l'information est reprise par le site d'information Washington Free Beacon, qui l'a corroborée auprès de parlementaires irakiens. 

"Il y a des petits groupes à l'intérieur de Mossoul qui se soulèvent, et selon le gouvernement irakien, ils sont coordonnées et communiquent entre eux", a dit Ershad Salihi, député et président du parti Front turkmène d'Irak. 

"Certains jeunes à Mossoul contre-attaquent. [...] Il y a eu des batailles menées par la police dans la ville, mais je ne sais pas combien de personnes ont été tuées", a déclaré Yohadam Kanna, député irakien chrétien. "L'État islamique est démoralisé et bat en retraite", a-t-il ajouté. 

A LIRE AUSSI : L'ex-épouse du chef de l'Etat islamique s'exprime pour la première fois

Lu sur le Washington Free Beacon

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !