Estrosi veut interdire les mariages trop bruyants | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Estrosi veut interdire les mariages trop bruyants
©

Chut

Estrosi veut interdire les mariages trop bruyants

Pour l’opposition, cette mesure est électoraliste et discriminatoire.

Le texte n’est pas encore entré en vigueur mais il a déjà suscité de vives réactions. Le maire de Nice, Christian Estrosi a présenté un arrêté visant à interdire les noces trop démonstratives et trop bruyantes. Il prévoit notamment le report de 24 heures du passage des époux à la mairie en cas de cérémonie trop bruyante.

L’arrêté municipal stipule également que les cris, sifflets, groupes de musique folklorique, stationnement anarchique aux abords de l'Hôtel de ville ou encore interruption de la circulation sur la promenade des Anglais toute proche pour "danser" ou "parader avec des banderoles ou des drapeaux" sont strictement interdits. Le maire estime que ces "comportements (sont) de nature à troubler la quiétude, la tranquillité et la solennité de l'instant" et peuvent engendrer des retards préjudiciables au bon déroulement des mariages dans sa mairie.

Du côté du Parti socialiste, le texte a provoqué un tollé général. Pour Paul Cuturello, conseiller municipal socialiste, ces mesures sont "destinées à stigmatiser les (personnes originaires des) pays du Maghreb". Il s'agit "d'une nouvelle manœuvre électoraliste pitoyable destinée à l'électorat du FN", a-t-il déclaré.

Pour Abderrazak Fetnan, autre conseiller municipal PS, ces mesures sont "des bombes sales qui préparent les élections. Il a fait exactement la même chose en direction des épiciers de nuit", pour beaucoup issus de la communauté maghrébine, au moment des régionales de mars 2010, a-t-il rappelé, faisant allusion à un arrêté pris entre les deux tours de ces élections restreignant les heures d'ouverture de leurs commerce, officiellement pour empêcher la vente tardive d'alcool. La majorité municipale, est "clairement en train de communautariser la ville", a déploré l'élu socialiste.

Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !