Espagne : Manuel Valls pourrait devenir ministre des Affaires étrangères | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Espagne : Manuel Valls pourrait devenir ministre des Affaires étrangères
©LLUIS GENE / AFP

PSOE

Espagne : Manuel Valls pourrait devenir ministre des Affaires étrangères

Selon la rédaction espagnole de La Moncloa, Manuel Valls serait en train de négocier avec le parti socialiste actuellement au pouvoir. L'ancien Premier ministre français pourrait devenir ministre des Affaires étrangères.

Manuel Valls va-t-il connaître une "remontada" politique ? L'ancien Premier ministre français pourrait réellement revenir sur le devant de la scène politique en Espagne. 

Quelques semaines seulement après sa défaite lors des élections municipales à Barcelone, l'ancien député de l'Essonne pourrait se voir proposer un poste au ministère des Affaires étrangères en Espagne. Cette information a été communiquée par le média La Moncloa

Selon ce site spécialisé sur la politique, le Parti socialiste espagnol (PSOE) se serait rapproché de Manuel Valls après le récent conflit entre l'ancien maire d'Evry et ses alliés libéraux de Ciudadanos. L'ancien Premier ministre de François Hollande a traité les dirigeants de Ciudadanos "d'irresponsables". Il leur a reproché d'avoir "pactisé" avec le parti d'extrême droite Vox, dans le cadre des municipales. 

Manuel Valls aurait donc été approché par des cadres du PSOE à l'occasion d'un dîner le mercredi 19 juin, selon La Moncloa. Des négociations seraient en cours. Le site dévoile que l'échec récent pour la mairie de Barcelone n'a pas freiné ses ambitions. 

Selon la rédaction de La Moncloa, le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez est à la recherche d'un chef de la diplomatie après la victoire de Josep Borrel, tête de liste du PSOE aux élections européennes. Le positionnement de Manuel Valls, son opposition à l'indépendance catalane en font un candidat idéal. 

Certains membres du PSOE craignent néanmoins que Manuel Valls menace directement Pedro Sanchez.      

 

Sudo-Ouest

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !