Espagne : malgré un "niveau inacceptable de chômage", le FMI perçoit la fin de la récession | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Selon le FMI, l'Espagne pourrait bientôt sortir de récession
Selon le FMI, l'Espagne pourrait bientôt sortir de récession
©

Signes avant-coureurs

Espagne : malgré un "niveau inacceptable de chômage", le FMI perçoit la fin de la récession

Le Fonds monétaire international a appelé mercredi à une action européenne pour relancer l’emploi et la croissance du pays.

L’Espagne est plongée en pleine récession depuis la fin 2011. Près de deux ans que le pays est au centre de toutes les inquiétudes en Europe. A tel point que le royaume a dû solliciter une aide de l'Europe pour son secteur. Pour le moment, l’Espagne a déjà reçu 41,3 milliards d’euros pour se restructurer. Mais, à en croire le Fonds monétaire international (FMI), Madrid est sur la bonne voie. En effet, l'organisation internationale a estimé mercredi que le royaume pourrait bientôt sortir de la récession. Tout n'est pas rose cependant. Le FMI a tiré la sonnette d'alarme concernant le "niveau inacceptable" du chômage dans le pays. C'est pourquoi il a appelé à une action européenne pour relancer l’emploi et la croissance.

"Il y a des signes que la récession économique pourrait bientôt finir" mais "les perspectives restent difficiles", a souligné le FMI dans les conclusions de sa mission sur la quatrième économie de la zone euro. "Le taux de chômage reste à un niveau inacceptable" et "il faudrait une action urgente pour générer de la croissance et de l’emploi, tant par l’Espagne que par l’Europe" a insisté le Fonds. Mais le gouvernement conservateur espagnol multiplie depuis quelques temps les messages optimistes. Ainsi, le ministre des Finances Luis de Guindos a lui aussi affirmé mardi que le pays était "en train de sortir de la récession". La veille, son homologue du Budget Cristobal Montoro assurait que l’économie espagnole était en train de "sortir de la crise", notamment grâce à des comptes publics assainis.

"Je crois que l’économie espagnole, et c’est reconnu par les organisations internationales, a fait un effort énorme de correction de ses déséquilibres" grâce à une cure d’austérité sans précédent, a souligné mardi Luis de Guindos. "D’importants progrès dans les réformes ont permis de stabiliser l’économie et les déséquilibres en termes de dette extérieure et de budget sont en train d’être corrigés rapidement", certifie en effet mercredi le FMI. Mais "les perspectives appellent à intensifier l’effort de réforme" : "les politiques au niveau de la zone euro doivent apporter beaucoup plus de soutien, mais l’Espagne doit aussi respecter son programme annoncé et même aller plus loin dans certains domaines", écrit le Fonds pour qui "l’accent doit être mis sur une stratégie en faveur de l’emploi qui permette à l’économie de croître et d’embaucher".

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !