Espagne : Juan Carlos abdique et juge que son fils Felipe "offrira la stabilité qui convient à l'institution monarchique" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Espagne : Juan Carlos abdique et juge que son fils Felipe "offrira la stabilité qui convient à l'institution monarchique"
©Reuters

C'est fini

Espagne : Juan Carlos abdique et juge que son fils Felipe "offrira la stabilité qui convient à l'institution monarchique"

Le Premier ministre espagnol Mariano Rajoy l'a annoncé ce lundi matin.

Le roi Juan Carlos va abdiquer. Mariano Rajoy l'a annoncé ce lundi matin. "Sa majesté le roi Juan Carlos vient de me communiquer sa décision d'abdiquer. Pour cela, une loi organique devra être approuvée. J'espère que le Parlement pourra procéder dans un délais très court à la désignation comme roi de celui qui est aujourd'hui prince des Asturies" a déclaré le Premier ministre espagnol.

"J'espère que dans un délai de temps très court, le Congrès espagnol pourra approuver la nomination comme roi du prince Felipe. Le roi Juan Carlos fut le plus grand promoteur de notre démocratie. Il est le meilleur symbole de notre vie ensemble en paix et en liberté" a ajouté Rajoy. Le prince Felipe va donc lui succéder. Juan Carlos était monté sur le trône à la mort de Francisco Franco en novembre 1975. Très populaire au début de son règne, il est depuis quelques années mêlé à des scandales financiers. Sa santé s'est également dégradée. 

Ce lundi, vers 12h00, il s'est adressé aux Espagnols. "Il faut tourner la page de ma génération pour une plus jeune prête à faire les réformes et à affronter les défis pour ouvrir une nouvelle ère d'espérance. Mon fils Felipe, héritier de la Couronne, offrira la stabilité qui convient à l'institution monarchique. Il est mûr et prêt. Il a le sens des responsabilités. Il sera là pour les Espagnols et il aura toujours l'aide de la princesse Letizia. Lorsque j'ai été nommé roi, il y a quarante ans, j'ai signé l'engagement de servir l'intérêt de l'Espagne de faire de notre pays une démocratie moderne intégrée en Europe. Aujourd'hui, quand je regarde en arrière, je ne peux ressentir que fierté et gratitude" a notamment expliqué Juan Carlos qui a remercié le peuple, la classe politique et la reine Sofia. "Je garde et je garderai toujours l'Espagne au plus profond de mon coeur" a-t-il conclu.

Les personnalités politiques ont réagi à cette abdication. François Hollande a rendu hommage à Juan Carlos saluant "l'artisan de la Transition après la dictature franquiste" qui "durant près de trente-neuf années de règne, a incarné l'Espagne démocratique. Il a mené son pays sur le chemin des libertés civiles et politiques, de l'intégration européenne et de la modernité" indique le communiqué de l'Elysée, précisant que le président s'est entretenu ce lundi matin au téléphone avec le roi d'Espagne. 

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !