Espace : le patron d'Airbus réclame un changement profond du fonctionnement de l'Europe spatiale | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Espace : le patron d'Airbus réclame un changement profond du fonctionnement de l'Europe spatiale
©jody amiet / AFP

Coup de pied dans la fourmillière

Espace : le patron d'Airbus réclame un changement profond du fonctionnement de l'Europe spatiale

Dns un courrier, Tom Enders fustige le fonctionnement de l'Agence spatiale européenne (ESA) et des agences nationales, incapables selon lui de s'adapter à la concurrence qui émerge.

L'Europe spatiale peut-elle suivre la concurrence imposée par les nouveaux acteurs américains, indiens et chinois, dont certains sont des sociétés privées (comme SpaceX) ? La question semble tarauder le président exécutif d'Airbus, Tom Enders, qui a envoyé un courrier aux gouvernements français et allemands en leur demandant de prendre le leadership sur ce secteur stratégique.

Dans ce courrier, révélé par La Tribune, qui indique qu'il "aurait été reçu de façon extrêmement mitigée au plus haut niveau de l'Etat français", Tom Enders "recommande vivement" à Angela Merkel et Emmanuel Macron d'établir une initiative franco-allemande en vue de "définir en coopération avec l'industrie, une nouvelle vision spatiale, de nouveaux projets ambitieux et de nouvelles politiques pour l'Europe". Il estime que la France et l'Allemagne, qui sont "les deux nations spatiales européennes prééminentes" doivent "prendre les devants".

Il souhaite une discussion sur la gouvernance spatiale et la coopération européennes "afin de stimuler l'innovation, la rapidité et le leadership de notre industrie" et se dit prêt à "discuter de ces questions et bien d'autres avec les ministères et les agences".

"Nous comptons sur votre soutien à cette initiative, étant donné qu'assurer le leadership de l' espace européen signifie également la maîtrise des technologies clés et des infrastructures qui protégeront l'Europe, la sauvegarde de son développement économique et l'emploi des salariés des prochaines générations", a expliqué Tom Enders.

Pour lui, "un alignement étroit entre les gouvernements et une vision européenne claire pour les futurs projets spatiaux, ainsi que des politiques et des budgets en phase avec cette vision, sont d'une importance cruciale". Dans ce contexte, l'Agence spatiale européenne (ESA) et les agences nationales ont une gouvernance et des processus de prise de décision "clairement insuffisants pour faire face à un environnement nouveau, très dynamique et qui change rapidement".

Lu dans La Tribune

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !