Entre Apple et Google, le divorce est consommé | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Entre Apple et Google, le divorce est consommé
©

Rien ne va plus...

Entre Apple et Google, le divorce est consommé

Le géant de l'informatique a révélé qu'il ne ferait plus appel à l'application Google maps et allait développer son propre outil de géolocalisation.

C'est probablement l'information principale qu'il fallait retenir de la conférence des développeurs d'Apple qui s'est tenue lundi à San Francisco : Tim Cook ferme le ban avec Google. La marque à la pomme a en effet annoncé qu'elle ne ferait plus appel à l'application de géolocalisation Google maps, qu'elle proposait jusqu'à présent sur l'iPhone et l'iPad.

Alors que le secteur des applications mobiles est appelé à devenir l'un des marchés les plus prometteurs, et concurrentiels, dans les années à venir, Apple a en effet décidé de développer son propre système de cartographie numérique. Au menu : cartographie GPS mondiale pour trouver son chemin à pied comme en voiture, des images en 3D des principales grandes villes ainsi qu'un radioguidage enrichi par les informations des automobilistes. L'application sera disponible dans la prochaine version du logiciel de l'iPhone et l'iPad , l'iOS 6, dont la sortie est prévue à l'automne.

D'autres innovations devraient également voir le jour chez Apple, notamment un système de reconnaissance vocale pour Facebook et Twitter, qui pourra fonctionner également en voiture, ou encore un nouveau MacBook Pro doté d'un écran Retina de très haute définition.

 

Lu sur France Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !