Enregistrements de Sarkozy par Buisson : Pauline de Préval dément les avoir donnés aux médias | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Enregistrements de Sarkozy par Buisson : Pauline de Préval dément les avoir donnés aux médias
©

Sarkoleaks

Enregistrements de Sarkozy par Buisson : Pauline de Préval dément les avoir donnés aux médias

Pauline de Préval, la collaboratrice de Patrick Buisson soupçonnée d’être à l’origine des fuites des enregistrements de l’ancien conseiller de Nicolas Sarkozy dément vigoureusement, dans des "confidences" rapportées par Le Point, qui met en ligne des extraits sur son site web, ce mercredi.

La question est sur toutes les lèves : qui a fait fuiter les enregistrements de Patrick Buisson à la presse ? Plusieurs noms circulent rapidement dans les médias, notamment celui de Pauline de Préval, une ancienne collaboratrice de Patrick Buisson, après la diffusion des enregistrements, le 5 mars.

Restée discrète jusque là, la jeune femme est finalement sortie de sa réserve pour démentir : "Je démens formellement avoir transmis à la presse les enregistrements clandestins de Patrick Buisson", selon des "confidences" rapportées par Le Point, qui les publiera en intégralité dans son édition du jeudi 13 mars. "Ce n'est pas moi qui ai donné les enregistrements", répète-elle au Monde de ce mercredi.

D'après l'hebdomadaire, Pauline de Préval n’a jamais procédé à des retranscriptions des enregistrements de Patrick Buisson, contrairement à ce que certains médias ont laissé entendre. Et met en garde : elle compte bien attaquer en diffamation quiconque l'accusera d'être à l'origine de ces fuites. Toujours dans l'hebdomadaire, elle dresse un portrait sombre de Patrick Buisson, un être qui peut "se montrer totalitaire avec ses proches comme dans ses idées".

Au Monde, elle explique qu’elle n’a aucun compte à régler avec Patrick Buisson : "Je ne renie pas nos années de collaboration, mais je ne le laisserai pas régler ses comptes à travers moi. Aujourd'hui, je veux seulement qu'il me laisse tranquille."

Après 15 années de collaboration - Pauline de Préval est entrée à LCI comme stagiaire de Patrick Buisson avant de devenir journaliste politique - le duo qui intrigue, comme le décrit Le Monde s'est délité. En 2012, Pauline de Préval a ainsi pris ses distances avec l’ex-conseiller de Nicolas Sarkozy. Il y a quelques mois, elle a quitté la chaîne Histoire, qu’ils avaient intégrée en 2007, et s’est entourée d’un avocat spécialiste de l'emprise sectaire. "Patrick Buisson voulait que je lui appartienne de manière exclusive, explique-t-elle au Monde. Dès que je suis sortie de sa sphère d'influence, il a voulu ma mort sociale."

Autre proche de Patrick Buisson soupçonné un temps d'avoir fait fuiter les bandes aux médias : Georges Buisson, le fils de Patrick Buisson. En conflit avec son père depuis des années, il n'y est "pour rien" dans l'affaire des enregistrements, rapporte Le Monde : "Je n'ai rien donné à la presse, tout simplement parce que je ne les [les enregistrements, ndlr] ai pas.". Un démenti qu'il avait déjà fait auprès de journalistes du Point, le lendemain de la publication des enregistrements.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !