Enquête sur le financement du FN : Marine Le Pen refuse de se rendre à une convocation des juges | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Enquête sur le financement du FN : Marine Le Pen refuse de se rendre à une convocation des juges
©Reuters

Rebuffade

Enquête sur le financement du FN : Marine Le Pen refuse de se rendre à une convocation des juges

Des soupçons d'irrégularités planent sur le parti frontiste, concernant le financement des législatives de 2012.

C'est non. En début de semaine, Marine Le Pen a refusé de se rendre à une convocation des juges d'instruction dans l'enquête sur le financement du Front national en début de semaine. La présidente du Front national a également déposé une requête en suspicion légitime contre les magistrats.

Comme le rappelle Europe 1, une requête en suspicion légitime ne suspend pas le cours de l'enquête, mais vise à demander à la chambre criminelle de la Cour de cassation de dessaisir la juridiction en charge de l'affaire et de la renvoyer à une autre juridiction.

Le parti d'extrême droite a été mis en examen le 9 septembre pour recel d'abus de biens sociaux et complicité d'escroquerie dans cette enquête qui porte notamment sur le financement des législatives de 2012.

La justice soupconne le FN, le microparti Jeanne géré par des proches de Marine Le Pen et l'imprimeur du parti, Riwal, d'avoir créé un système d'enrichissement frauduleux avec de l'argent public.

La fille de Jean-Marie Le Pen avait été convoqué en tant que témoin assisté, statut intermédiaire entre celui de témoin simple et de mis en examen.

Lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !