En France, le tabac, l'alcool, la malbouffe et l'obésité responsables de 40% des cancers "évitables" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
En France, le tabac, l'alcool, la malbouffe et l'obésité responsables de 40% des cancers "évitables"
©PHILIPPE HUGUEN / AFP

Santé

En France, le tabac, l'alcool, la malbouffe et l'obésité responsables de 40% des cancers "évitables"

En 2015, près de 40% des cancers, soit environ 142 000, étaient attribuables à des facteurs de risque liés au mode de vie ou à l'environnement. Le tabagisme et l'alcool sont les deux principales causes de ces cancers.

Selon les chiffres publiés ce lundi 25 juin par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), rattaché à l'Organisation mondiale de la santé et à l'agence publique de santé française, 40% des cancers sont considérés comme "évitables", car liés au mode de vie ou à l'environnement.

Comme le relate BFMTV, d'après le communiqué du CIRC, sur les 346 000 cas de cancer diagnostiqués en 2015 chez les plus de 30 ans, "142 000 (41%) auraient pu être évités si l'ensemble de la population n'avait pas été exposée aux facteurs de risque étudiés". La cigarette reste en France responsable de la plus grande part de ces cancers "évitables", principalement des cancers du poumon, avec 68 000 nouveaux diagnostics (20%) en 2015. Si les hommes fument de moins en moins depuis les années 1950, l'agence de santé rappelle que "l'entrée en masse des femmes dans le tabagisme"  à l'après-guerre "aura des conséquences néfastes qui vont augmenter" jusqu'aux alentours de 2045.

L'alcool, quant à lui, provoque 8% des nouveaux cas de cancers évitables, soit 28 000 d'entre eux. Ce sont alors les différentes parties de l'appareil digestif qui sont le plus souvent touchées, mais également le sein. Le CIRC plaide notamment pour "l'augmentation des prix et des niveaux de taxation" de l'alcool, partageant le constat de l'agence nationale de santé publique qui juge que " les actions de prévention ne sont à ce jour pas aussi développées que celles qui visent la réduction du tabagisme". Une alimentation déséquilibrée et l'obésité sont chacune responsables de 5,4% des nouveaux cas de cancer.

Lu sur BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !