Manuel Valls : la conférence sociale n'est pas un "échec" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Manuel Valls est l'invité du 20h de TF1 ce mardi 8 juillet
Manuel Valls est l'invité du 20h de TF1 ce mardi 8 juillet
©Reuters

Interview

Manuel Valls : la conférence sociale n'est pas un "échec"

Le Premier ministre était l'invité de Gilles Bouleau, ce mardi 8 juillet, au 20h de TF1.

100 jours après son arrivé à Matignon, Manuel Valls, le Premier ministre, est l'invité du 20h de TF1 ce mardi. Fronde des députés PS, conférence sociale, il répond en direct aux questions de Gilles Bouleau. 

  • Le cap gouvernemental

"Nous avons débloqué le dossier Alstom pour créer une grande entreprise sur des sujet majeurs. Nous avons tenu bon sur la réforme ferroviaire, c'était dans l'intérêt des usagers. Ce gouvernement tient bon. Sur le dossier des intermittents, nous tenons mais mais nous avançons."

  • La conférence sociale ?

Alors que plusieurs syndicats boycottent la conférence sociale, qui en est à son deuxième jour ce mardi, Manuel Valls a réfuté tout échec : "Quel échec ? C'était une rencontre de dialogue. D'autres rencontres sont prévues au mois de septembre. Tous les partenaires sociaux seront, en septembre, au rendez-vous [...] A partir du moment où vous avez une majorité de syndicats et où le patronat approuvent qui se rassemblent sur [différents sujets] je considère que nous avançons."

  • Les députés frondeurs

Au détour d'une question, Manuel Valls a adressé une petite pique aux députés frondeurs : "Les Français en ont assez des postures de ceux qui s'abstiennent à l'Assemblée nationale."

  • La baisse des impôts

Le Premier ministre est revenu sur les différentes baisses d'impôts évoquées, les utilisant pour montrer, selon lui, qu'il est bien un ministre de gauche : "baisser les impôts [...] c'est soutenir le pouvoir d'achat, la justice sociale, c'est être de gauche"

"Je veux saluer ceux qui permettent à la majorité de gauche d'avancer [en votant les lois comme le PLFSSR ce mardi, ndlr] Il faut restituer du pouvoir d'achat pour les ménages ; je pense aux classes moyennes [mais] il faut soutenir les PME et les PMI, il en va de la force de notre économie.

  • La grève des marins de la SNCM

Manuel Valls a appelé à la fin de la grève à la SNCM, grève qui s'est ouverte au début de la saison et menace le tourisme en Corse : "Il faut que cela s'arrête. Il ne faut pas aller jusqu'à la confrontation. Il y a une discussion avec un médiateur. La société SNCM devra être redressée, mais il faut que la grève s'arrête. L'entreprise elle-même est en danger de mort"

Lu sur tf1.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !