En cas de Brexit, "plus de marché unique" pour les anglais, estime Wolfgang Schäuble | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
En cas de Brexit, "plus de marché unique" pour les anglais, estime Wolfgang Schäuble
©Reuters

Donnant-donnant

En cas de Brexit, "plus de marché unique" pour les anglais, estime Wolfgang Schäuble

Un rappel émis par le ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble aux britanniques ce vendredi.

"Dedans c'est dedans, dehors c'est dehors", indique Wolfgang Schäuble, interrogé par le magazine allemand Der Spiegel au sujet des conséquences d'une possible sortie de la Grande Bretagne de l'Union européenne, à l'issue d'un vote défavorable de la population lors du prochain référendum sur le sujet, prévu le 23 juin prochain.

À savoir si le Royaume Uni bénéficierait alors d'un statut similaire à celui de la Norvège ou de la Suisse, qui ne sont pas membres de l'UE mais peuvent profiter de la libre circulation des personnes et des biens, c'est non, suggère le ministre des Finances allemand, qui estime que "pour cela, il faudrait qu'elle se conforme aux règles du club qu'elle veut désormais quitter".

Sur fond de "Grexit" (sortie de la Grèce de la zone Euro et de l'UE) qui plane toujours, le ministre d'Angela Merkel craint qu'un Brexit fasse tache d'huile sur d'autre pays-membres : "Comment réagiraient par exemple les Pays-Bas, qui sont traditionnellement très liés au Royaume-Uni ?", demande-t-il. Une étude récente a chiffré à 10 milliards d'euros la perte du PIB néerlandais d'ici 2030 en cas de Brexit, notent Les Echos le 10 juin.

L'Europe serait aussi touchée, selon Schaüble. Si le Royaume-Uni sort de l'UE, cette dernière "ne pourra pas répondre en proposant simplement davantage d'intégration (pour les pays membres restants, ndlr). Cela serait maladroit, beaucoup seraient en droit de se demander, si nous les politiques n'avons toujours rien compris", regrette-t-il.

En revanche, même si les Britanniques restent au sein de l'UE, ce sera "comme un avertissement et un signal d'alarme" et on ne pourra pas "seulement continuer comme avant".

Wolfgang Schäuble affirme enfin que "l'Europe fonctionnera si nécessaire aussi sans le Royaume-Uni. Mes collègues de la zone euro et moi-même nous préparons à tous les scenarii possibles pour endiguer les dangers", a-t-il déclaré.

Lire aussi : Wolfgang Schäuble : le ministre des Finances d’Angela Merkel est-il l’homme le plus dangereux d’Europe ?

Lu sur Les Echos

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !