Emploi à domicile : une baisse historique à la fin de l'année 2013 | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Emploi à domicile : une baisse historique à la fin de l'année 2013
©

Net recul

Emploi à domicile : une baisse historique à la fin de l'année 2013

Selon les données de l'Agence centrale des organismes de sécurité sociale, le nombre de particuliers employeurs est tombé sous la barre des deux millions au 4e trimestre 2013.

Après deux trimestres plutôt encourageants, l'emploi à domicile a de nouveau diminué au quatrième trimestre 2013. Et, sur un an, ce recul s'est même très nettement amplifié tant du point de vue du nombre d'employeurs que du volume d'heures déclarées. Concrètement, le nombre de particuliers employeurs est ainsi tombé sous la barre des deux millions pour atteindre 1,99 million au 4e trimestre 2013, selon les statistiques diffusées vendredi par l'Acoss (Agence centrale des organismes de sécurité sociale) et relayées par Le Figaro. En clair, cela représente  une baisse de 1,1% sur trois mois et de 3,2% par rapport à la même période de 2012.

Dans le même temps, les heures déclarées ont diminué de 2,9% par rapport au 3e trimestre 2013 et de 6,1% par rapport au 4e trimestre 2012.  La masse salariale nette versée aux employés s'est contractée pour sa part de 2,6% sur le trimestre et de 5,7% en glissement annuel. Sur l'ensemble de 2013, elle a atteint 5,018 milliards d'euros contre 5,275 milliards en 2012, soit une baisse de 4,9%.

"Nous n'avions pas, depuis environ dix ans, constaté une telle dégradation", affirme Marie-Béatrice Levaux, présidente de la Fédération des particuliers employeurs (Fepem). Selon elle, ces chiffres reflètent une augmentation du travail au noir, puisqu'"on sait très bien que les besoins des ménages n'ont pas disparu".

Selon Le Figaro, les causes de ce net recul sont connues. Ainsi, la crise a nécessairement eu un impact sur les ménages, il faut aussi chercher une explication du côté "des arbitrages législatifs successifs" qui ont "fragilisé les équilibres financiers des familles" écrit le quotidien. Dès lors, entre la suppression de l'abattement de cotisation de 15 points pour les employeurs ; celle de la déclaration au «forfait» en 2013 (qui a touché 30% des employeurs) ou encore le plafonnement des niches fiscales à 10 000 euros de réduction d'impôt, les causes sont toutes trouvées.

lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !