Un an de présidence Macron : les chefs d'entreprise déçus par le président de la République | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Un an de présidence Macron : les chefs d'entreprise déçus par le président de la République
©ETIENNE LAURENT / POOL / AFP

Inverser la courbe

Un an de présidence Macron : les chefs d'entreprise déçus par le président de la République

Selon un nouveau sondage OpinionWay pour CCI France/La Tribune/Europe 1 dans le cadre de "La Grande Consultation", les chefs d'entreprise sont beaucoup moins satisfaits d'Emmanuel Macron qu'il y a un an.

Les chefs d'entreprise ont la dent dure contre Emmanuel Macron. D'après un nouveau baromètre CCI France/La Tribune réalisé par OpinionWay, la cote de satisfaction des patrons à l'égard du chef de l'Etat a dégringolé de 34 points entre juin 2017 et mai 2018. Cet indice de confiance s'établit donc à 41% contre 75% l'an dernier. Le niveau d'insatisfaction a fortement évolué également, passant de 21% à 59%, de 2017 à 2018. 

La nouvelle hausse de la courbe du chômage et le ralentissement de la croissance n'ont pas favorisé la position d'Emmanuel Macron. La multiplication des conflits sociaux (la grève à la SNCF ou bien encore le mouvement étudiant) a également joué un rôle majeur sur le moral des dirigeants d'entreprises. 
48% des personnes interrogées se déclarent désormais assez mécontentes et 11% très mécontentes de l'action du chef de l'Etat. La popularité du Président chez les chefs d'entreprise n'est plus supérieure à celle mesurée auprès des Français. 
Un paradoxe apparaît malgré tout au cœur de ce baromètre OpinionWay. Une minorité de chefs d'entreprise indique que la situation de la France se détériore depuis l'arrivée d'Emmanuel Macron. Selon l'organisme, la baisse de satisfaction peut s'expliquer éventuellement "par la situation des chefs d'entreprise, 69% jugeant que la situation de la France ne change pas vraiment sous la présidence d'Emmanuel Macron".
Le président de la République va donc devoir regagner la confiance des chefs d'entreprise dans les mois à venir et accentuer le rythme des réformes. 
Lu sur La Tribune

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !