Grève SNCF : Emmanuel Macron a signé la loi sur la réforme du secteur ferroviaire | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Grève SNCF : Emmanuel Macron a signé la loi sur la réforme du secteur ferroviaire
©ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP

Mort du combat syndical ?

Grève SNCF : Emmanuel Macron a signé la loi sur la réforme du secteur ferroviaire

Le président de la République a signé la réforme ferroviaire ce mercredi. Les syndicats les plus déterminés ont l’intention de poursuivre le mouvement en juillet et même en septembre.

L’ultime étape a donc été atteinte. Emmanuel Macron a signé et donc officiellement enteriné la réforme ferroviaire ce mercredi. Le président de la République s’est exprimé devant les caméras : 

"La SNCF a maintenant tous les atouts pour réussir, la modernisation du pays se poursuivra sur d’autres sujets". 
La signature intervient alors que les cheminots sont dans leur ultime épisode de grève. La dernière journée de mobilisation unitaire est prévue pour le jeudi 28 juin. 
Le mouvement de contestation n’est pas pour autant mort et enterré, malgré les divisions syndicales. La CGT et Sud Rail ont en effet annoncé la poursuite de la mobilisation pour les journées du 6 et 7 juillet 2018. 
Philippe Matinez était invité sur les antennes de RTL ce mercredi, il a annoncé les intentions de la CGT Cheminots et de Sud-Rail de poursuivre le mouvement de grève, "même en septembre". 
Les syndicats les plus réticents à la réforme ont l’intention de ne pas abandonner le combat et la lutte. Ils souhaitent faire plier le gouvernement et obtenir le retrait de la réforme après le bras de fer estival qui s’annonce brûlant entre les usagers de la SNCF, les syndicats, les cheminots, la direction de l’entreprise, la ministre des Transports Elisabeth Borne et le gouvernement. 

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !